Vers une candidature commune de Pyongyang et Séoul pour les JO 2032

Publication: 19/09/2018

Après les Jeux olympiques d’hiver 2018 – organisés en Corée du Sud et auxquels ont participé les athlètes du Nord – les sœurs ennemies se rapprochent un peu plus. Et pour cause, les présidents Kim Jong-un et Moon Jae-in ont confirmé à l’issue du sommet intercoréen de Pyongyang qu’ils brigueront l’organisation des JO 2032 dans le cadre d’une candidature commune.

“Le Sud et le Nord participeront conjointement et activement aux compétitions internationales, y compris les Jeux olympiques d’été de 2020. Et coopérerons en vue d’une candidature commune pour accueillir ensemble les Jeux olympiques d’été de 2032“, souligne ainsi le document.

Après des mois de tensions liés à un contexte nucléaire anxiogène, la péninsule coréenne aspirerait-elle à une accalmie durable ? C’est en tout cas les signes que souhaitent envoyer à l’international les gouvernements nord et sud-coréen. Et cela par la voie de la diplomatie sportive, confirme Europe 1.

Le sport comme palliatif à la diplomatie classique

Concrètement, “la décision du Nord de participer aux jeux d’hiver organisés en février à Pyeongchang, au Sud, marqua un (véritable) changement de cap dans ce dossier. (Car), ces JO furent l’occasion pour les athlètes des deux Corées de défiler ensemble pendant la cérémonie d’ouverture, derrière un drapeau de l’unification montrant une péninsule exempte de partition.

Il est également important de noter que le Nord et le Sud “ont formé (parallèlement) leur première équipe féminine olympique unifiée de hockey sur glace. Avant de constituer des équipes communes pour les championnats du monde de tennis de table et plusieurs compétitions des Jeux asiatiques en Indonésie”.

Cet élan de fair-play suffira-t-il à faire pencher la balance. L’avenir le dira…

Source : Europe 1

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article