Vers une candidature commune de Pyongyang et Séoul pour les JO 2032

Publication: 19/09/2018

Après les Jeux olympiques d’hiver 2018 – organisés en Corée du Sud et auxquels ont participé les athlètes du Nord – les sœurs ennemies se rapprochent un peu plus. Et pour cause, les présidents Kim Jong-un et Moon Jae-in ont confirmé à l’issue du sommet intercoréen de Pyongyang qu’ils brigueront l’organisation des JO 2032 dans le cadre d’une candidature commune.

“Le Sud et le Nord participeront conjointement et activement aux compétitions internationales, y compris les Jeux olympiques d’été de 2020. Et coopérerons en vue d’une candidature commune pour accueillir ensemble les Jeux olympiques d’été de 2032“, souligne ainsi le document.

Après des mois de tensions liés à un contexte nucléaire anxiogène, la péninsule coréenne aspirerait-elle à une accalmie durable ? C’est en tout cas les signes que souhaitent envoyer à l’international les gouvernements nord et sud-coréen. Et cela par la voie de la diplomatie sportive, confirme Europe 1.

Le sport comme palliatif à la diplomatie classique

Concrètement, “la décision du Nord de participer aux jeux d’hiver organisés en février à Pyeongchang, au Sud, marqua un (véritable) changement de cap dans ce dossier. (Car), ces JO furent l’occasion pour les athlètes des deux Corées de défiler ensemble pendant la cérémonie d’ouverture, derrière un drapeau de l’unification montrant une péninsule exempte de partition.

Il est également important de noter que le Nord et le Sud “ont formé (parallèlement) leur première équipe féminine olympique unifiée de hockey sur glace. Avant de constituer des équipes communes pour les championnats du monde de tennis de table et plusieurs compétitions des Jeux asiatiques en Indonésie”.

Cet élan de fair-play suffira-t-il à faire pencher la balance. L’avenir le dira…

Source : Europe 1

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

Les Saoudiennes autorisées à quitter le territoire de leur propre chef

Riyad a annoncé jeudi 1er août que les Saoudiennes de plus de 21 ans pourront prochainement quitter le territoire sans... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article