DCNS : en pôle pour le marché australien des sous-marins ?

Publication: 19/09/2015
DCNS veut s'exporter en Australie

DCNS veut s’exporter en Australie

Le groupe industriel et militaire français, actuellement en compétition avec l’allemand TKMS et le japonais Mitsubishi Heavy Industries sur un appel d’offres de Canberra portant sur 12 sous-marins à propulsion classique, serait actuellement le mieux placé relate le média OPEX.

TKMS et Mitsubishi Heavy Industries semblent en effet aujourd’hui hors-course, et n’auraient pas pris la mesure des enjeux politiques du dossier, contrairement à DCNS, précise-t-on de source australienne. L’un des points culminants du dossier repose sur le rôle central que doivent jouer les chantiers navals locaux implantés dans une région gravement touchée par le chômage.

DCNS s’est donc faufilée dans cette brèche et a proposé au Parlement australien que la construction des futurs sous-marins soit réalisée à hauteur de 70% dans le pays. Pour le PDG du groupe, Hervé Guillou, ce contrat n’est ni plus ni moins que « l’affaire du siècle » ; une opportunité en or pour l’entreprise, mais aussi pour la marine et le gouvernement qui souhaite redynamiser l’export hexagonal. Et pour cause, c’est près de 31 milliards d’euros qui sont en jeu.

Pour rappel, l’ex-premier ministre australien, Tony Abott, avait été récemment reçu en grande pompe en France pour visiter le RAID, l’À‰lysée et la nef de DCNS à Cherbourg. Des délégations françaises composées du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian et du vice-amiral, Charles-Henri de la Faverie du Ché, ont également fait le chemin inverse précise le site Le Marin. A noter que la multinationale a également créé une filiale en Australie présidée par Sean Costello, l’ancien directeur de cabinet de JY.Le Drian.

Source : OPEX et Le Marin

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Pékin agite la menace des terres rares

Pékin étudie la possibilité de restreindre ses exportations de terres rares, faisant planer la menace d’une pénurie mondiale de ces... Voir l'article

L’Arabie saoudite investit dans l’industrie du jeu vidéo

Dépendante des cours du pétrole, dont elle est l’un des premiers producteurs du globe, l’Arabie saoudite diversifie ses sources d’investissements... Voir l'article

Internet au travail : focus sur les droits de l’employeurs et des salariés

Les entreprises ont tendance à aller trop loin dans la surveillance de leurs employés. Quid de l’utilisation de l’Internet par... Voir l'article

Placée en orbite autour de la planète rouge, la sonde Tianwen-1 symbole des ambitions chinoises dans l’espace

Le vaisseau Tianwen-1 vient de réussir sa mise en orbite autour de Mars. Le rêve chinois – devenir une puissance... Voir l'article

  • Urgent

    Pékin agite la menace des terres rares

    Pékin étudie la possibilité de restreindre ses exportations de terres rares, faisant planer la menace d’une pénurie mondiale de ces métaux stratégiques indispensables à l’industrie... Voir l'article

    L’Arabie saoudite investit dans l’industrie du jeu vidéo

    Dépendante des cours du pétrole, dont elle est l’un des premiers producteurs du globe, l’Arabie saoudite diversifie ses sources d’investissements que ce soit dans l’industrie,... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article