Bayer n’utilisera pas le nom de Monsanto

Publication: 19/06/2018

Après le feu vert de l’Union européenne, de la Russie et du Brésil, Bayer a été autorisé mardi 29 mai par les autorités américaines de la concurrence à racheter le géant des biotechnologies agricoles, Monsanto, connu pour produire le glysophate présent dans le round-up. Pour autant, le groupe allemand entend faire quelques “modifications” pour redorer le blason de la marque US.

Selon l’Usine Nouvelle, qui relaie l’information, “Bayer a annoncé la disparition du nom « Monsanto ». Synonyme des dérives de l’agrochimie, associée aux Monsanto Papers, la marque était trop lourde à porter pour son nouveau propriétaire qui espère que ce changement d’identité permettra de faire oublier les différents scandales et participe à la valorisation du groupe”. 

Un simple leurre selon les experts

Néanmoins, cette opération de communication pourrait ne pas suffire à convaincre le public considèrent les experts, mais aussi les activistes. Le média annonce en effet que la décision de Bayer de poursuivre la commercialisation “des produits phares de Monsanto comme le Roundup – son herbicide au glyphosate – ou les semences hybrides résistantes aux pesticides“, n’est pas de nature à réussir un véritable coup de poker médiatique.

Les enjeux sont pourtant prégnants pour l’entreprise outre-Rhin qui a déboursé 62,5 milliards de dollars dans le cadre de cette opération abyssale.

Source : L’Usine Nouvelle

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article