Bayer n’utilisera pas le nom de Monsanto

Publication: 19/06/2018

Après le feu vert de l’Union européenne, de la Russie et du Brésil, Bayer a été autorisé mardi 29 mai par les autorités américaines de la concurrence à racheter le géant des biotechnologies agricoles, Monsanto, connu pour produire le glysophate présent dans le round-up. Pour autant, le groupe allemand entend faire quelques “modifications” pour redorer le blason de la marque US.

Selon l’Usine Nouvelle, qui relaie l’information, “Bayer a annoncé la disparition du nom « Monsanto ». Synonyme des dérives de l’agrochimie, associée aux Monsanto Papers, la marque était trop lourde à porter pour son nouveau propriétaire qui espère que ce changement d’identité permettra de faire oublier les différents scandales et participe à la valorisation du groupe”. 

Un simple leurre selon les experts

Néanmoins, cette opération de communication pourrait ne pas suffire à convaincre le public considèrent les experts, mais aussi les activistes. Le média annonce en effet que la décision de Bayer de poursuivre la commercialisation “des produits phares de Monsanto comme le Roundup – son herbicide au glyphosate – ou les semences hybrides résistantes aux pesticides“, n’est pas de nature à réussir un véritable coup de poker médiatique.

Les enjeux sont pourtant prégnants pour l’entreprise outre-Rhin qui a déboursé 62,5 milliards de dollars dans le cadre de cette opération abyssale.

Source : L’Usine Nouvelle

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article