USA : vers une indépendance de l’île de Guam ?

Publication: 19/06/2016

Cette petite île du pacifique – qui abrite une énorme base de la force aérienne américaine en Asie – présente un statut politique particulier. Il s’agit en effet d’un territoire non incorporé par les Etats-Unis, mais toutefois régi par le géant occidental. Guam ne dépend donc pas de l’un des cinquante Etats du pays et aucun processus démocratique classique n’y est en vigueur; au grand dam de la population locale qui pourrait voter son indépendance lors d’un référendum.

Et pour cause, ce statut – partagé par Porto Rico et les îles Vierges américaines – confère la citoyenneté aux personnes qui y sont nées, mais ne leur donne pas le droit de voter aux élections présidentielles, ni d’élire un représentant au Congrès.

Le gouverneur de Guam, Eddie Baza Calvo, a donc appelé les habitants à voter massivement lors de l’échéance afin qu’ils tranchent sur l’avenir politique de l’île : “Ce territoire ne jouit pas de la démocratie dans laquelle les citoyens peuvent choisir leurs dirigeants ainsi que les lois applicables. Nos soldats sont allés se battre sous le drapeau américain, mais nous avons jamais voté pour la personne qui nous envoie à la guerre”, fustige-t-il.

Avant de poursuivre laconiquement : “Notre peuple doit décider des orientations à prendre : être pleinement lié aux Etats-Unis ou suivre une voie séparée.”

Si le référendum n’a pas encore été acté par le gouvernement Obama, une commission de décolonisation devrait officiellement le faire le mois prochain, a laissé entendre l’intéressé. Toutefois la possibilité qu’il intervienne au mois de novembre (comme il le souhaite) reste fortement hypothétique “car un vote ne peut décemment pas avoir lieu durant une année électorale”, souligne un ardent défenseur de cette cause.

Une indépendance risquée

Plusieurs scénarios sont donc envisageables dans l’affirmative. La population, dont l’avis sera simplement consultatif, pourra “militer” entre autres pour bénéficier de tous les droits (et charges) incombant à un Etat US, sachant que sa population est inférieure à 200 000 habitants.

Ces derniers auront également la possibilité d’obtenir une puissance administrative, à l’image de celle en vigueur aux Iles Marshall. Cet Etat totalement indépendant n’a en effet pas le statut de territoire non incorporé, mais a conclu un accord d’association provisoire avec les Etats-Unis.

Enfin, Guam pourrait devenir à terme une minuscule nation souveraine et perdrait en conséquence plus de 600 millions de dollars de subventions annuelles ; une alternative tout de même peu probable étant donné que le Congrès reste l’unique décideur dans ce dossier.

Source : The Washington Post

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le piratage audiovisuel, nouveau terrain de jeu du grand banditisme

Ces derniers mois, plusieurs affaires de démantèlement de réseaux criminels liés au piratage audiovisuel en ligne ont défrayé la chronique... Voir l'article

Canicule : un risque majeur lors de la prochaine décennie

80 millions, c’est le nombre d’emplois qui pourraient disparaître d’ici 10 ans à l’échelle planétaire. Et cela, en raison du... Voir l'article

L’ONU de plus en plus pressante sur le dossier libyen

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi 12 février une résolution condamnant la recrudescence des violences en... Voir l'article

Monaco Resources Group sous surveillance en Afrique ?

Certaines activités du conglomérat monégasque Monaco Ressources Group (MRG) seraient dans le viseur des dirigeants africains. Le groupe n’en continue... Voir l'article

  • Urgent

    Le piratage audiovisuel, nouveau terrain de jeu du grand banditisme

    Ces derniers mois, plusieurs affaires de démantèlement de réseaux criminels liés au piratage audiovisuel en ligne ont défrayé la chronique judiciaire européenne. Et pourtant, malgré... Voir l'article

    Canicule : un risque majeur lors de la prochaine décennie

    80 millions, c’est le nombre d’emplois qui pourraient disparaître d’ici 10 ans à l’échelle planétaire. Et cela, en raison du réchauffement climatique, toujours plus d’actualité.... Voir l'article

  • personnalites

    Josep Borrell en visite à Téhéran pour préserver l’Accord sur le nucléaire

    Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, s’est rendu lundi 3 février dans la capitale iranienne afin de conforter le gouvernement local de la... Voir l'article

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article