Julian Assange victime d’une vaste opération de surveillance menée par Quito

Publication: 19/05/2018

Selon une information du Guardian, relayée par Le Point, Julian Assange a fait l’objet d’un comportement schizophrénique de la part de Quito. D’abord recueilli en 2012 par l’ambassade d’Equateur, à Londres, afin d’échapper à une extradition vers la Suède dans une affaire de viol et d’agression sexuelle, le fondateur de WikiLeaks a été par la suite minutieusement espionné par le gouvernement sud-américain.

D’après le média britannique, qui cite des documents du renseignement équatorien, “Quito a monté une opération d’un budget de 5 millions de dollars destinée dans un premier temps à protéger et à soutenir J. Assange, avant d’évoluer vers une surveillance systématique de ses faits et gestes (…) Pour mener à bien cet (objectif), le gouvernement équatorien a fait appel aux services d’une société de sécurité qui louait un appartement à proximité de l’ambassade, mais également à des agents sous couverture, et même à la police.”

L’Australien, âgé aujourd’hui de 46 ans, a ainsi fait l’objet de vidéos et de rapports très détaillés répertoriant “ses interactions avec le personnel de l’ambassade, son équipe juridique et d’autres visiteurs”. Plus stupéfiant, ses changements d’humeur ont aussi été décortiqués par ses hôtes.

Les USA en embuscade ?

Le Guardian va même plus loin et affirme que J. Assange est “lui-même parvenu à pénétrer le système informatique (du bâtiment) et à intercepter des communications officielles et personnelles”.

Néanmoins, ces informations doivent être interprétées avec délicatesse puisque WikiLeaks a rapidement démenti l’affaire via son compte Twitter.

Pour rappel, l’intéressé est au centre d’un vaste marasme judiciaire le liant à Washington. Ce dernier craint en effet d’être extradé puis jugé aux Etats-Unis en raison des révélations publiées en 2010 par WikiLeaks relatant de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

Sources : The Guardian et Le Point

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

  • Urgent

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article