Fonds “vautours” : l’Argentine entrevoit le bout du tunnel

Publication: 19/04/2016

L’Argentine a fait un retour fracassant sur le marché des capitaux en lançant, lundi 18 avril, une opération d’endettement de grande ampleur destinée à indemniser les fonds vautours, propriétaires d’une grande partie de sa dette.

Les banques Deutsche Bank, HSBC, JP Morgan, Santander, BBVA, Citigroup et UBS ont été retenues à cette fin, rapporte La Tribune de Genève. Buenos Aires a proposé aux investisseurs des obligations dont l’échéance s’étale sur 3, 5, 10 et 30 ans.

Ce retour du géant sud-américain sur le marché de la dette s’apparente ainsi à un véritable succès a confié une source proche du dossier, précisant que « la demande avait atteint près de 70 milliards de dollars. »

Ce dernier a ajouté dans la foulée que « les taux d’intérêt de la nouvelle émission devraient se situer entre 6,75% et 8,60% selon la durée des titres »; un épilogue que le président de centre-droit, Mauricio Macri, a accueilli avec grand soulagement, arguant que la sortie du défaut de paiement allait permettre à son pays d’attirer de nouveaux investisseurs.

Et pour cause, il s’agit de la plus importante levée de fonds en Argentine depuis vingt ans, alors que cet Etat ne parvenait pas à solder un contentieux historique avec les fonds vautours spéculatifs, qui avaient dans leur majorité, toujours refusé de concéder une décote sur les titres qu’ils détiennent.

Pour rappel, ces fonds avaient racheté une grande partie de la dette argentine à 20 % de sa valeur lors de la crise économique qui frappa le pays au début des années 2000, tout en refusant par la suite de participer à la renégociation de cette dette.

Sources : TV5 Monde et la Tribune de Genève

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a... Voir l'article

Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour... Voir l'article

Moscou “juge de paix” dans le dossier du nord syrien

Alors que le récent retrait américain au nord de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur... Voir l'article

Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

    Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour évoquer l’épineux dossier de la... Voir l'article

  • personnalites

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article