Fonds “vautours” : l’Argentine entrevoit le bout du tunnel

Publication: 19/04/2016

L’Argentine a fait un retour fracassant sur le marché des capitaux en lançant, lundi 18 avril, une opération d’endettement de grande ampleur destinée à indemniser les fonds vautours, propriétaires d’une grande partie de sa dette.

Les banques Deutsche Bank, HSBC, JP Morgan, Santander, BBVA, Citigroup et UBS ont été retenues à cette fin, rapporte La Tribune de Genève. Buenos Aires a proposé aux investisseurs des obligations dont l’échéance s’étale sur 3, 5, 10 et 30 ans.

Ce retour du géant sud-américain sur le marché de la dette s’apparente ainsi à un véritable succès a confié une source proche du dossier, précisant que « la demande avait atteint près de 70 milliards de dollars. »

Ce dernier a ajouté dans la foulée que « les taux d’intérêt de la nouvelle émission devraient se situer entre 6,75% et 8,60% selon la durée des titres »; un épilogue que le président de centre-droit, Mauricio Macri, a accueilli avec grand soulagement, arguant que la sortie du défaut de paiement allait permettre à son pays d’attirer de nouveaux investisseurs.

Et pour cause, il s’agit de la plus importante levée de fonds en Argentine depuis vingt ans, alors que cet Etat ne parvenait pas à solder un contentieux historique avec les fonds vautours spéculatifs, qui avaient dans leur majorité, toujours refusé de concéder une décote sur les titres qu’ils détiennent.

Pour rappel, ces fonds avaient racheté une grande partie de la dette argentine à 20 % de sa valeur lors de la crise économique qui frappa le pays au début des années 2000, tout en refusant par la suite de participer à la renégociation de cette dette.

Sources : TV5 Monde et la Tribune de Genève

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article