Les USA ne rassurent pas les Européens lors de la conférence sur la sécurité de Munich

Publication: 19/02/2017

Lors de la conférence sur la sécurité de Munich (17-19 février), le vice-président américain, Michael Pence, et le secrétaire à la Défense, James Mattis, ont brillé par leur langue de bois sur les dossiers sécuritaires culminants de la planète. Et cela, tout en remettant la pression sur les Européens sur le dossier du financement de l’OTAN.

Il n’est pas faux de dire que le gouvernement Trump n’a pris aucun risque lors de ce sommet très attendu par les Européens.

M. Pence et J.Mattis se sont en effet bornés à réaffirmer un soutien US assez ferme sur le dossier de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord et sur la volonté de Washington de contrecarrer les plans de Moscou dans le conflit ukrainien.

Ce qui ne sous-entend pas pour autant de facto que Vladimir Poutine ne pourra pas progresser au-delà en Europe de l’Est.

Parallèlement, les émissaires américains ont profité de cette occasion pour procéder à une piqûre de rappel, ferme également, sur la part de 2% du PIB que les membres de l’OTAN devront accorder au budget de défense de l’Organisation. Un plan concret avec des dates a ainsi été demandé aux Etats concernés :

La défense de l’Europe requiert votre engagement autant que le nôtre. Le moment est venu de faire plus”, ont-ils insisté d’une voix unanime.

Néanmoins, cette position outre-Atlantique sur ce dossier demeure pour le moins instable, tant la position de Donald Trump reste précaire, même au sein de sa formation politique.

Source : La Croix

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article