Les USA ne rassurent pas les Européens lors de la conférence sur la sécurité de Munich

Publication: 19/02/2017

Lors de la conférence sur la sécurité de Munich (17-19 février), le vice-président américain, Michael Pence, et le secrétaire à la Défense, James Mattis, ont brillé par leur langue de bois sur les dossiers sécuritaires culminants de la planète. Et cela, tout en remettant la pression sur les Européens sur le dossier du financement de l’OTAN.

Il n’est pas faux de dire que le gouvernement Trump n’a pris aucun risque lors de ce sommet très attendu par les Européens.

M. Pence et J.Mattis se sont en effet bornés à réaffirmer un soutien US assez ferme sur le dossier de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord et sur la volonté de Washington de contrecarrer les plans de Moscou dans le conflit ukrainien.

Ce qui ne sous-entend pas pour autant de facto que Vladimir Poutine ne pourra pas progresser au-delà en Europe de l’Est.

Parallèlement, les émissaires américains ont profité de cette occasion pour procéder à une piqûre de rappel, ferme également, sur la part de 2% du PIB que les membres de l’OTAN devront accorder au budget de défense de l’Organisation. Un plan concret avec des dates a ainsi été demandé aux Etats concernés :

La défense de l’Europe requiert votre engagement autant que le nôtre. Le moment est venu de faire plus”, ont-ils insisté d’une voix unanime.

Néanmoins, cette position outre-Atlantique sur ce dossier demeure pour le moins instable, tant la position de Donald Trump reste précaire, même au sein de sa formation politique.

Source : La Croix

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

Les Saoudiennes autorisées à quitter le territoire de leur propre chef

Riyad a annoncé jeudi 1er août que les Saoudiennes de plus de 21 ans pourront prochainement quitter le territoire sans... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article