Les USA ne rassurent pas les Européens lors de la conférence sur la sécurité de Munich

Publication: 19/02/2017

Lors de la conférence sur la sécurité de Munich (17-19 février), le vice-président américain, Michael Pence, et le secrétaire à la Défense, James Mattis, ont brillé par leur langue de bois sur les dossiers sécuritaires culminants de la planète. Et cela, tout en remettant la pression sur les Européens sur le dossier du financement de l’OTAN.

Il n’est pas faux de dire que le gouvernement Trump n’a pris aucun risque lors de ce sommet très attendu par les Européens.

M. Pence et J.Mattis se sont en effet bornés à réaffirmer un soutien US assez ferme sur le dossier de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord et sur la volonté de Washington de contrecarrer les plans de Moscou dans le conflit ukrainien.

Ce qui ne sous-entend pas pour autant de facto que Vladimir Poutine ne pourra pas progresser au-delà en Europe de l’Est.

Parallèlement, les émissaires américains ont profité de cette occasion pour procéder à une piqûre de rappel, ferme également, sur la part de 2% du PIB que les membres de l’OTAN devront accorder au budget de défense de l’Organisation. Un plan concret avec des dates a ainsi été demandé aux Etats concernés :

La défense de l’Europe requiert votre engagement autant que le nôtre. Le moment est venu de faire plus”, ont-ils insisté d’une voix unanime.

Néanmoins, cette position outre-Atlantique sur ce dossier demeure pour le moins instable, tant la position de Donald Trump reste précaire, même au sein de sa formation politique.

Source : La Croix

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Washington demande à Bagdad une sécurité renforcée pour ses troupes

Le chef de la diplomatie US, Mike Pompeo, a tapé du poing sur la table dimanche 23 février en appelant... Voir l'article

Le piratage audiovisuel, nouveau terrain de jeu du grand banditisme

Ces derniers mois, plusieurs affaires de démantèlement de réseaux criminels liés au piratage audiovisuel en ligne ont défrayé la chronique... Voir l'article

Canicule : un risque majeur lors de la prochaine décennie

80 millions, c’est le nombre d’emplois qui pourraient disparaître d’ici 10 ans à l’échelle planétaire. Et cela, en raison du... Voir l'article

L’ONU de plus en plus pressante sur le dossier libyen

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi 12 février une résolution condamnant la recrudescence des violences en... Voir l'article

  • Urgent

    Washington demande à Bagdad une sécurité renforcée pour ses troupes

    Le chef de la diplomatie US, Mike Pompeo, a tapé du poing sur la table dimanche 23 février en appelant le gouvernement irakien à serrer... Voir l'article

    Le piratage audiovisuel, nouveau terrain de jeu du grand banditisme

    Ces derniers mois, plusieurs affaires de démantèlement de réseaux criminels liés au piratage audiovisuel en ligne ont défrayé la chronique judiciaire européenne. Et pourtant, malgré... Voir l'article

  • personnalites

    Josep Borrell en visite à Téhéran pour préserver l’Accord sur le nucléaire

    Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, s’est rendu lundi 3 février dans la capitale iranienne afin de conforter le gouvernement local de la... Voir l'article

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article