Italie : l’un des fils de Recep Erdogan accusé de blanchiment d’argent

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bologne à l’encontre de Bilal Erdogan, l’un des quatre fils du président turc. Ce dernier est soupçonné par les autorités italiennes de blanchiment d’argent rapporte l’agence locale ANSA.

L’instruction s’appuie sur la base des déclarations faites par l’homme d’affaires turc, Murat Hakan Uzan, adversaire politique de Recep Erdogan souligne cette même source. L’homme a demandé à la justice italienne de faire la lumière sur l’origine des fonds du principal intéressé, qui poursuit officiellement des études à l’Université Johns-Hopkins en vue de l’obtention d’un doctorat.

Bilal Erdogan serait dès lors suspecté d’avoir blanchi de l’argent pour le compte de son père en 2013 alors que ce dernier occupait la fonction de Premier ministre. Le Parquet aurait regroupé un dossier comprenant des photos ainsi que des enregistrements de conversations téléphoniques entre le père et le fils, révèle parallèlement le média Sputnik.

Source : Sputnik

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.