Russie : la Cour suprême classe les pertes militaires russes secret-défense

Vladimir Poutine aura finalement eu gain de cause. En vertu d’un décret du Kremlin validé par la Cour suprême, les pertes militaires des forces armées russes seront à présent totalement assimilées à des informations secret-défense. Il s’agira aussi bien des morts en temps de guerre (déjà concernés par la mesure), qu’en période de paix. La divulgation de ces informations pourrait engendrer une peine pouvant aller jusqu’à quatre ans de prison.

Le décret prévoit que « les  informations relatives à la perte de personnel en temps de paix dans des opérations spéciales entrent dans le champ du secret d’Etat ». La Cour a rejeté un recours déposé par des militants d’opposition ainsi que des journalistes contestant la légalité du texte. Selon ses détracteurs, V.Poutine chercherait à masquer l’implication de Moscou dans le conflit ukrainien. En effet, Kiev et ses alliés occidentaux accusent la Russie d’aider militairement les séparatistes de l’est ukrainien, ce que Moscou nie catégoriquement, ne reconnaissant que la présence de volontaires venus prendre les armes de leur propre chef. Cependant, un rapport paru après la mort du dissident Boris Nemtsov, atteste de la mort de plus de 220 soldats russes en Ukraine entre août 2014 et février 2015.

Lors de la séance de la Cour suprême, il est apparu que l’armée et les services de renseignement auraient pris l’initiative de soumettre ces mesures au Gouvernement. Pour rappel, le conflit ukrainien a fait plus de 6800 morts en moins d’un an et demi.

Source : Les Echos

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.