Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son travail de sape contre le djihadisme qui gangrène le pays.

Si la Somalie est malheureusement souvent associée aux islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, une autre menace pèse dans le même temps sur la sécurité nationale. Il s’agit de l’Etat islamique, qui sème la terreur “tant bien que mal”… Et cela, malgré ses modestes effectifs “locaux”, estimés entre 75 et 250 hommes.

L’armée US a ainsi confirmé dans un communiqué datant du 15 avril “avoir mené, en coordination avec le gouvernement fédéral, une frappe aérienne (la veille) dans les environs de la localité de Hiririo, dans la région de Bari, tuant Abdilhakim Dhokob, un responsable de haut rang de l’EI en Somalie”.

Pour information, les Etats-Unis disposent de 5 bases militaires sur le territoire et opèrent régulièrement par les airs pour frapper les “belligérants”. Plus d’une trentaine d’attaques par drone ont d’ailleurs “animé” l’année 2018… Avec des conséquences parfois désastreuses pour la population.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.