Yémen : un journaliste condamné à mort pour connivence avec l’ennemi

Un tribunal de la capitale yéménite, contrôlé par les rebelles Houthis, a condamné un journaliste local à la peine de mort pour espionnage en faveur de l’ennemi saoudien.

Yahya al-Jubaihi, âgé de 61 ans, “a été reconnu coupable d’avoir noué des contacts avec un Etat étranger et d’avoir fourni à des diplomates saoudiens dans la capitale Sanaa des informations ayant nui au Yémen militairement, politiquement et économiquement”, relaie BFM.

L’Agence rebelle Saba, qui a officialisé l’information, affirme que le contrevenant recevait tous les mois un salaire de 4500 riyals saoudiens en provenance de Riyad.

Le syndicat national des journalistes a immédiatement réagi en dénonçant “une condamnation arbitraire” et en stigmatisant l’organisation Houthis qui ne cesse de “nuire à la liberté de la presse.” Le communiqué rend également hommage à un confrère “chevronné attestant d’un long passé professionnel à travers le pays.”

Pour rappel, les relations entre l’Arabie Saoudite et le Yémen sont extrêmement houleuses en raison de l’insurrection Houthis qui sévit sur le territoire yéménite depuis septembre 2014.

En octobre dernier, Riyad s’était d’ailleurs placé dans une situation inconfortable envers ses alliés après avoir orchestré le bombardement par la coalition arabe d’une veillée funèbre qui se déroulait dans la capitale Sanaa, contrôlée par les rebelles.

Source : BFM

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.