L’Asie génère plus de 50% des demandes de brevets à l’international

Publication: 18/03/2019

D’après une étude publiée par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), l’Asie se montre de plus en plus gourmande en matière de brevets. La Chine, l’Inde et la Corée du Sud font d’ailleurs office de véritables locomotives en la matière. Dans les faits, les Etats-Unis restent en tête du classement mondial. Pour autant, Pékin devrait supplanter l’Oncle Sam d’ici deux ans, confirme la structure.

Concrètement “l’Ompi a enregistré en 2018 un nouveau record avec 253 000 demandes internationales de brevet, une augmentation de 3,9% par rapport à 2017. Sachant que parmi les domaines technologiques, le secteur de la communication numérique (8,6% du total) a supplanté l’informatique (8,1%). Viennent ensuite les secteurs des machines électriques, de la technologie médicale et du transport”, relaie Europe 1. Qui ajoute que plus de la moitié des demandes déposées provenaient d’Asie (50,5%). De quoi reléguer très loin l’Europe (24,5%) et l’Amérique du Nord (23,1%).

Le top 5 2018 : (la France occupe la 10 ème place – NDLR)

USA : 56 142 demandes

Chine : 53 345 demandes

Japon : 49 702 demandes

Allemagne : 19 883 demandes

Corée du Sud : 17 014 demandes

Pour information, le controversé Huawei est en tête du classement entreprises avec pas moins de 5405 demandes internationales de brevets déposées auprès de l’Ompi. Le géant de la télécommunication chinois fait en effet l’objet actuellement d’une défiance occidentale en matière de cyber-espionnage.

Article connexe : 

Marché des smartphones : Apple dépassé par le Chinois Huawei

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article