L’Asie génère plus de 50% des demandes de brevets à l’international

D’après une étude publiée par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), l’Asie se montre de plus en plus gourmande en matière de brevets. La Chine, l’Inde et la Corée du Sud font d’ailleurs office de véritables locomotives en la matière. Dans les faits, les Etats-Unis restent en tête du classement mondial. Pour autant, Pékin devrait supplanter l’Oncle Sam d’ici deux ans, confirme la structure.

Concrètement “l’Ompi a enregistré en 2018 un nouveau record avec 253 000 demandes internationales de brevet, une augmentation de 3,9% par rapport à 2017. Sachant que parmi les domaines technologiques, le secteur de la communication numérique (8,6% du total) a supplanté l’informatique (8,1%). Viennent ensuite les secteurs des machines électriques, de la technologie médicale et du transport”, relaie Europe 1. Qui ajoute que plus de la moitié des demandes déposées provenaient d’Asie (50,5%). De quoi reléguer très loin l’Europe (24,5%) et l’Amérique du Nord (23,1%).

Le top 5 2018 : (la France occupe la 10 ème place – NDLR)

USA : 56 142 demandes

Chine : 53 345 demandes

Japon : 49 702 demandes

Allemagne : 19 883 demandes

Corée du Sud : 17 014 demandes

Pour information, le controversé Huawei est en tête du classement entreprises avec pas moins de 5405 demandes internationales de brevets déposées auprès de l’Ompi. Le géant de la télécommunication chinois fait en effet l’objet actuellement d’une défiance occidentale en matière de cyber-espionnage.

Article connexe : 

Marché des smartphones : Apple dépassé par le Chinois Huawei

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.