Attentat d’Ankara : le gouvernement turc accuse les Kurdes

Publication: 18/02/2016

Alors qu’au moins 28 personnes ont été tuées et 61 autres blessées mercredi soir dans le centre d’Ankara lors d’un attentat à la voiture piégée visant des véhicules militaires, les autorités locales accusent le PKK ainsi qu’une milice kurde syrienne (le YPG) d’en être à l’origine.

« Cette attaque terroriste a été commise par des éléments de l’organisation PKK et un milicien des YPG qui s’est infiltré en Turquie » a annoncé le Premier ministre, Ahmet Davutoglu, lors d’un point presse tout en soulignant que neuf personnes avaient déjà fait l’objet d’une interpellation dans le cadre de l’enquête.

Le chef de l’exécutif a même révélé le nom de l’auteur de la tragédie : « Il s’agit de Salih Necar, né en 1992 dans la ville d’Amuda, dans le nord de la Syrie. »

Du côté du PKK, l’Organisation a formellement démenti cette information par l’intermédiaire de l’un de ses dirigeants, Cemil Bayik : « Nous ne savons pas qui l’a commis mais cela peut être une riposte aux massacres de la Turquie au Kurdistan » a-t-il sobrement expliqué.

Quant au groupe YPG, il a également publié un communiqué en ce sens : « Nous démentons tout implication dans cette attaque » affirme son chef Saleh Muslim qui a précisé n’avoir jamais entendu parler de Salih Necar.

Source : Le Parisien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article