Donald Trump-Kim-Jong-un : l’acte II prévu fin février

Publication: 18/01/2019

La Maison Blanche et le régime nord-coréen ont convenu fin février d’un deuxième sommet entre Donald Trump et Kim-Jong-un. La rencontre n’a pas encore de date ni de lieu précis.

“Le président Trump a rencontré l’émissaire nord-coréen, Kim Yong-chol, pendant une heure et demie pour discuter de la dénucléarisation et d’un deuxième sommet, qui aura lieu vers la fin du mois de février. Le président a hâte de rencontrer le président Kim à un endroit qui sera annoncé ultérieurement“, a assuré Washington dans un communiqué en date du vendredi 18 janvier.

A ce stade, le Vietnam est fortement pressenti pour accueillir l’événement. Ce pays communiste présentant l’avantage d’entretenir de bonnes relations avec Washington et Pyongyang.

Pour information, « tourner la page du passé » était le leitmotiv du premier sommet organisé entre l’ex-magnat de l’immobilier et le maréchal nord-coréen.

Néanmoins, le texte signé le 12 juin dernier à Singapour tient seulement sur une page et reste très vague dans ses formulations, y compris en termes de calendrier. Le document se contente en effet de reprendre de précédents engagements de Pyongyang, jamais mis en œuvre, et ne précise pas si la dénucléarisation doit être vérifiable et irréversible, comme le réclament les Etats-Unis.

De son côté, le média spécialisé, 38 North, assure que Kim-Jong-un cherche au contraire à renforcer son arsenal nucléaire. C’est par exemple le cas “à Yongbyon, le principal site nucléaire national, où les opérations se poursuivent (contre vents et marées)”.

A suivre donc…

Article connexe :

Le pape disposé à se rendre en Corée du Nord

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

  • Urgent

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

    De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

    L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le nouveau contrat de marquage fiscal... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article