Donald Trump-Kim-Jong-un : l’acte II prévu fin février

Publication: 18/01/2019

La Maison Blanche et le régime nord-coréen ont convenu fin février d’un deuxième sommet entre Donald Trump et Kim-Jong-un. La rencontre n’a pas encore de date ni de lieu précis.

“Le président Trump a rencontré l’émissaire nord-coréen, Kim Yong-chol, pendant une heure et demie pour discuter de la dénucléarisation et d’un deuxième sommet, qui aura lieu vers la fin du mois de février. Le président a hâte de rencontrer le président Kim à un endroit qui sera annoncé ultérieurement“, a assuré Washington dans un communiqué en date du vendredi 18 janvier.

A ce stade, le Vietnam est fortement pressenti pour accueillir l’événement. Ce pays communiste présentant l’avantage d’entretenir de bonnes relations avec Washington et Pyongyang.

Pour information, « tourner la page du passé » était le leitmotiv du premier sommet organisé entre l’ex-magnat de l’immobilier et le maréchal nord-coréen.

Néanmoins, le texte signé le 12 juin dernier à Singapour tient seulement sur une page et reste très vague dans ses formulations, y compris en termes de calendrier. Le document se contente en effet de reprendre de précédents engagements de Pyongyang, jamais mis en œuvre, et ne précise pas si la dénucléarisation doit être vérifiable et irréversible, comme le réclament les Etats-Unis.

De son côté, le média spécialisé, 38 North, assure que Kim-Jong-un cherche au contraire à renforcer son arsenal nucléaire. C’est par exemple le cas “à Yongbyon, le principal site nucléaire national, où les opérations se poursuivent (contre vents et marées)”.

A suivre donc…

Article connexe :

Le pape disposé à se rendre en Corée du Nord

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article