Afghanistan : les talibans ferment la commission des droits de l’Homme

Afghanistan : les talibans ferment la commission des droits de l'Homme

Les autorités talibanes en Afghanistan ont dissous cinq départements clés de l’ancien gouvernement soutenu par les États-Unis, y compris la commission des droits de l’Homme du pays. Celles-ci les jugent inutiles face à la crise financière nationale, relaie The Guardian.

Dans les faits, Kaboul accuse un déficit budgétaire de 501 millions de dollars au cours de cet exercice, ont déclaré les autorités talibanes en annonçant leur premier budget national annuel depuis leur prise de pouvoir en août dernier. En conséquence, « ces départements n’étaient pas jugés nécessaires et n’étaient pas inclus dans le budget. Ils ont donc été dissous », a précisé Innamullah Samangani, porte-parole adjoint du gouvernement.

A noter que le Haut conseil pour la réconciliation nationale (HCNR), l’ancien Conseil de sécurité nationale, ainsi que la commission chargée de superviser la mise en œuvre de la Constitution afghane, ont également « déposé le bilan ».

Pour information, le HCNR a négocié une paix entre le gouvernement soutenu par Washington de l’ancien président, Ashraf Ghani, et les talibans alors insurgés.

Articles en relation