Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Publication: 17/05/2019

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en exhortant ses alliés européens à en faire de même – Emmanuel Macron a annoncé jeudi que la France ne suivra pas les recommandations de l’oncle Sam.

Si Donald Trump a signé mercredi un décret interdisant aux entreprises US d’utiliser des équipements de télécommunication fournis par des groupes représentant une menace en termes de sécurité nationale, type Huawei, le locataire de l’Elysée souhaite de son côté garder la main sur ce dossier brûlant. Et préserver de facto les intérêts hexagonaux vis-à-vis de Pékin.

Son passage hier au salon de l’innovation, Vivatech, lui a donc permis de mettre les points sur les i sur cette épineuse problématique. Focus sur les phrases-clés de son discours :

“Je pense que déclencher maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis d’un autre pays n’est pas judicieux. La France et l’Europe sont pragmatiques, réalistes. Nous voulons développer l’emploi, l’activité, l’innovation et nous croyons à la coopération et au multilatéralisme. En même temps, pour la 5G par exemple, et beaucoup d’innovations, nous sommes extrêmement attentifs au sujet de l’accès aux technologies essentielles pour préserver notre sécurité nationale. (Concrètement), notre perspective n’est pas de bloquer Huawei ou toute autre entreprise, c’est de préserver notre sécurité nationale et la souveraineté européenne.”

Pour rappel, les Etats-Unis, en guerre commerciale ouverte avec la Chine, accusent Huawei de faire le jeu du géant asiatique en matière d’espionnage. Et espèrent en conséquence emporter dans leur sillage les forces vives du Vieux Continent, à l’image du dossier nucléaire iranien.

A suivre…

Articles connexes : 

La Corée du Sud remporte la course à la 5G

Marché des smartphones : Apple dépassé par le Chinois Huawei

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte... Voir l'article

Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les... Voir l'article

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord... Voir l'article

  • Urgent

    Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

    La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte marqué par l’insécurité et la... Voir l'article

    Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

    Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les forces kurdes de Syrie (FDS),... Voir l'article

  • personnalites

    Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

    La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte marqué par l’insécurité et la... Voir l'article

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article