Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Publication: 17/05/2019

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en exhortant ses alliés européens à en faire de même – Emmanuel Macron a annoncé jeudi que la France ne suivra pas les recommandations de l’oncle Sam.

Si Donald Trump a signé mercredi un décret interdisant aux entreprises US d’utiliser des équipements de télécommunication fournis par des groupes représentant une menace en termes de sécurité nationale, type Huawei, le locataire de l’Elysée souhaite de son côté garder la main sur ce dossier brûlant. Et préserver de facto les intérêts hexagonaux vis-à-vis de Pékin.

Son passage hier au salon de l’innovation, Vivatech, lui a donc permis de mettre les points sur les i sur cette épineuse problématique. Focus sur les phrases-clés de son discours :

“Je pense que déclencher maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis d’un autre pays n’est pas judicieux. La France et l’Europe sont pragmatiques, réalistes. Nous voulons développer l’emploi, l’activité, l’innovation et nous croyons à la coopération et au multilatéralisme. En même temps, pour la 5G par exemple, et beaucoup d’innovations, nous sommes extrêmement attentifs au sujet de l’accès aux technologies essentielles pour préserver notre sécurité nationale. (Concrètement), notre perspective n’est pas de bloquer Huawei ou toute autre entreprise, c’est de préserver notre sécurité nationale et la souveraineté européenne.”

Pour rappel, les Etats-Unis, en guerre commerciale ouverte avec la Chine, accusent Huawei de faire le jeu du géant asiatique en matière d’espionnage. Et espèrent en conséquence emporter dans leur sillage les forces vives du Vieux Continent, à l’image du dossier nucléaire iranien.

A suivre…

Articles connexes : 

La Corée du Sud remporte la course à la 5G

Marché des smartphones : Apple dépassé par le Chinois Huawei

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article