Après le réchauffement climatique, l’Erythrée doit se protéger des criquets

Le gouvernement érythréen a officialisé un dispositif ferme destiné à lutter contre les effets néfastes d’une invasion de criquets pèlerins, relaie l’agence Xinhua. Et cela, à l’heure où la vague d’insectes menace la sécurité alimentaire de la région.

En atteste le communiqué mis en ligne par les autorités locales : « Dans le cadre de ses solides programmes de sécurité alimentaire et compte tenu des menaces permanentes d’invasion acridienne, le ministère de l’Agriculture a mis au point de robustes mécanismes de prévention et de contrôle du fléau. (Ce dernier) a également mis en place des systèmes d’opérations terrestres d’alerte précoce pour le suivi périodique des saisons de reproduction des criquets. Mais aussi mobilisé de la main-d’œuvre et plusieurs crédits stratégiques pour prospecter et contrôler les zones de reproduction avant la propagation d’une éventuelle invasion. »

Asmara précise d’ailleurs dans la foulée que « la vaste zone de reproduction de l’Érythrée est une menace pour elle-même et pour les pays voisins. (En ce sens), le ministère de l’Agriculture a conçu (au fil des ans) des stratégies et des plans d’action efficaces pour prévenir les dommages potentiels ».

A suivre…

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.