Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

Publication: 16/10/2019

Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il en est de même pour les ressortissants des Etats concernés. C’est ainsi le cas du Français Roland Marchal, chercheur à l’Institut d’études politiques, détenu depuis trois mois par les autorités perses.

Ce dernier est en effet accusé d’espionnage par les gardiens de la révolution islamique, relaie Le Monde. Une situation que subit également depuis le 5 juin sa collègue et amie Fariba Adelkhah, une anthropologue franco-iranienne directrice de recherche du Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po.

Sans surprise, les autorités françaises ont maintenu leurs efforts diplomatiques mercredi 16 octobre afin de mettre fin à cette “situation inacceptable”. Et cela, “sans délai”. Une position ferme que la direction de Sciences Po, dont dépend Roland Marchal, a également prise. L’institution a ainsi qualifié son arrestation “d’arbitraire, scandaleuse et révoltante”.

De son côté, Jean-François Bayart, ancien directeur du CERI-Science Po, a apporté plus de précision au média sur ce marasme diplomatique :

“(A la base), nous avions (choisi de ne pas) communiquer sur cette affaire, en accord avec le ministère des Affaires étrangères, qui était soucieux de ne pas compliquer une négociation qui s’avérait difficile en la plaçant sous le feu du jeu factionnel en Iran et de sa surenchère nationaliste. (Dans les faits), Fariba Adelkhah et Roland Marchal sont des prisonniers scientifiques, arrêtés sur la base de leur qualité de chercheurs et de leurs travaux, lesquels sont accessibles au public dans leur intégralité, et placés en détention pour des raisons qui n’ont rien à voir avec leur activité professionnelle mais avec des objectifs extra-scientifiques d’ordre politique ou géopolitique auxquels ils sont complètement étrangers.”

A suivre de près donc…

Article connexe :

L’Iran rejette toute rencontre diplomatique avec les Etats-Unis tant que l’embargo perdurera

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement... Voir l'article

Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère... Voir l'article

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

  • Urgent

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article