Madagascar : un appel d’offres portant sur 40 blocs pétroliers prévu pour 2017

Publication: 16/10/2016

Alors que le cours de l’or noir retrouve quelques couleurs grâce au gel de la production acté par l’OPEP fin septembre, le gouvernement malgache lancera en 2017 un appel d’offres portant sur quarante blocs pétroliers situés dans le bassin de Morondava.

Le projet aurait pu voir le jour plus tôt, mais ce dernier reste étroitement lié à l’entrée en vigueur du nouveau code pétrolier national qui sera promulgué à la fin de l’année.

Le chef de l’exécutif, Hery Rajaonarimampianina, avait en effet indiqué début 2015 qu’une législation plus novatrice en la matière serait de nature à faciliter les investissements et le développement de ce secteur clé du pays disposant de 225 concessions au total.

Et pour cause, le code d’origine souffre de nombreuses critiques en raison des avantages pléthoriques dont les sociétés pétrolières bénéficient par rapport à l’Etat. Des passe-droits ne laissant que “des miettes aux collectivités décentralisées et aux communautés locales”, souligne l’Agence Ecofin.

Cette période de transition permettra en conséquence “de bien délimiter les intérêts de la partie malgache et celle des exploitants et investisseurs en raison du risque incombant à un tel investissement”, a parallèlement ajouté Ying Vah Zafilahy, le ministre des Mines et du pétrole.

Pour rappel, le gisement de Tsimiroro (Morondava), découvert en 2014, renfermerait 1,7 milliard de barils de pétrole lourd. Son potentiel commercial pourrait donc permettre à l’île de s’affirmer un peu plus au sein du giron des nations productrices.

Sources : Agence Ecofin et les Echos

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

    Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

    Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article