Médecine : la téléconsultation prend de l’ampleur sur le territoire

Publication: 16/09/2019

L’Assurance maladie a annoncé jeudi 12 septembre que le processus de téléconsultation auprès des généralistes avait atteint la barre des 60 000 actes sur un an.

Dans les faits, la téléconsultation permet à une personne de consulter un médecin à distance via un ordinateur, un smartphone ou une tablette équipée d’une caméra et d’être remboursée depuis le 15 septembre 2018 si elle respecte certains critères, comme passer par son médecin traitant, souligne L’Express.

Si le chiffre de 60 000 séances semble important à première vue, il ne satisfait pas encore le gouvernement qui attend pas moins de 500 000 téléconsultations en 2019, un million en 2020, puis 1,3 million en 2021.

De son côté, le directeur général de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, se veut rassurant et affirme que la mayonnaise est en train de prendre : “Au bout des six premiers mois, on était à peine à 8000 téléconsultations. Aujourd’hui, on est à plus de 3000 consultations par semaine. La télémédecine est en train de se développer, les médecins se l’approprient progressivement et les patients aussi”, surligne ainsi l’intéressé auprès du média.

Avant de préciser que “près de 1600 médecins libéraux ou structures de santé ont déjà facturé des téléconsultations, généralistes en tête (65% des actes, contre 35% pour les spécialistes). (Sachant) que les médecins (concernés) sont globalement plus jeunes que la moyenne de la profession”. Un postulat également valable pour les patients, puisque les utilisateurs de ce procédé ont dans une grande majorité moins de 40 ans.

 Article connexe :

L’homéopathie bientôt plus remboursée par la Sécurité sociale

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article