Dassault et Le Caire s’accordent sur la vente de quatre Falcon 7X

L’idylle se poursuit entre l’Égypte et Dassault Aviation. Après avoir acté la vente de 24 Rafale en février 2015, le groupe français remet le couvert avec Le Caire qui devrait prochainement acquérir 4 Falcon 7X, un avion d’affaires haut de gamme. Le deal est évalué à 300 millions d’euros.

Ces derniers sont appelés à remplacer l’actuelle flotte gouvernementale locale de fabrication américaine. Cet appareil est en effet capable de couvrir une distance de 11 000 km, tout en volant parallèlement à une vitesse proche de Mach 0,85.

A noter que cette vente apporte un second souffle certain à l’avionneur alors que le marché des jets d’affaires bat de l’aile depuis plusieurs mois. La filiale avait en conséquence acté une baisse de livraison de ses Falcon de 60 à 50 pour 2016, alors que ce nombre avait pourtant atteint 55 l’année dernière et 95 en 2010.

Un déclin que son PDG, Eric Trappier, analyse avec lucidité : “Nous sommes presque un miroir de la macro-économie. 2016 reste marquée par l’instabilité; une instabilité économique, politique, géopolitique. Même aux États-Unis, où l’économie va mieux, nous assistons à un attentisme lié aux élections américaines”, souligne-t-il.

Ce dernier estime toutefois que le secteur n’est pas en crise, mais simplement “dans un tassement du marché qui s’établira à un niveau bas en terme de production, et cela pour un certains temps.”

Source : La Tribune

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.