Japon : l’Archipel en phase de renforcer son rôle militaire à l’étranger

Il s’agit d’un acte inédit depuis la seconde guerre mondiale. La Chambre basse du Parlement japonais a adopté, le 16 juillet, une série de projets de lois sécuritaires autorisant l’envoi de troupes nippones à l’étranger pour venir en aide à ses alliés, en premier lieu les À‰tats-Unis, même si l’Archipel n’est pas attaqué directement. Le Japon partagera avec les Américains la responsabilité de la sécurité en Asie de l’Est afin de faire face à la montée en puissance du voisin chinois.

Pour le gouvernement local, il s’agit avant tout de renforcer « un environnement sécuritaire qui a fondamentalement changé autour du Japon et qui se doit de suivre l’évolution de l’équilibre des forces. » Ces mesures en décalage total avec la constitution pacifiste du pays prônant le renoncement à la guerre, n’ont pas manqué de faire réagir les opposants du Premier ministre en place, Shinzo Abe. Le chef de l’exécutif peine en effet à convaincre une opinion publique de plus en plus contestataire sur le sujet. La porte-parole de la diplomatie chinoise Hua Chunying n’a pas caché son inquiétude : « Le Japon doit tirer les leçons de l’Histoire et demeurer sur la voie du développement pacifique. »

Ces dispositions doivent toutefois encore être débattues par la Chambre haute pendant un maximum de 30 jours avant d’être soumises au vote. En cas de rejet ou modification des textes, la chambre basse, détenue en majorité par la coalition de S.Abe, pourrait avoir le dernier mot.

Sources : RFI et Le Monde

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.