Cuba accusé d’esclavagisme envers ses médecins déployés à l’international

Cuba est désormais sous le coup d’une plainte pour « crimes contre l’humanité pour des faits d’esclavagisme » déposée mercredi 15 mai devant la Cour pénale internationale de la Haye. Des milliers de médecins cubains détachés à l’international souhaitent ainsi dénoncer « le traitement de faveur » que leur réserve La Havane.

La plainte de l’association, Prisoners Defenders – co-signée par l’Union patriotique de Cuba, une ONG dissidente qui revendique quelques 3000 militants sur l’île – affirme en effet que des « milliers de médecins cubains sont forcés de participer aux missions de collaboration à l’étranger dans des conditions d’esclavagisme. Et cela, au bénéfice du gouvernement cubain », relaie Le Figaro.

Actuellement, l’Etat de l’ex-dictateur, Fidel Castro, atteste de 50 000 médecins répartis dans une soixantaine de pays. Un contingent supérieur au personnel médical fourni par l’ensemble des membres du G8 dans les nations en développement.

Toujours selon le média, Cuba compte ainsi sur cette « force vertueuse » pour affiner son image et parfaire sa politique de « soft power » sur l’échiquier international. Pire, « des soins médicaux (auraient) été donnés en échange du vote pour Nicolas Maduro (soutenu par La Havane) durant la présidentielle de 2018 au Venezuela ».

A suivre donc…

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.