Djibouti et la France : un partenariat de premier plan

Publication: 16/04/2018

Ce n’est pas un secret de polichinelle, Djibouti est “the place to be” en matière de géostratégie en Afrique. Et cela, la Chine, les Etats-Unis ou encore la France l’ont bien compris. 

L’Hexagone déploie en effet 1450 soldats dans ce petit pays de la corne de l’Afrique dont l’intérêt stratégique n’est plus à démontrer. Ce dernier attestant d’un positionnement géographique crucial dans la région tout en faisant face parallèlement au détroit de Bab-el-Mandeb, quatrième passage maritime mondial pour l’approvisionnement énergétique.

Il est donc logique pour l’Elysée de soigner ses liens diplomatiques avec le gouvernement djiboutien. Une séduction constante marquée la semaine dernière par la visite dans la capitale du chef des armées djiboutiennes, Zakaria Cheik Ibrahim, qui s’est entretenu pour l’occasion avec son homologue français, le général François Lecointre. Sans surprise, les deux protagonistes ont évoqué l’incontournable dossier militaire et annoncé de concert le renforcement de la coopération bilatérale en la matière.

Resserrer les liens 

Ainsi, le communiqué publié par l’état-major des armées hexagonales confirme que “les discussions, qualifiées d’historiques par la France, ont porté sur le déploiement des forces françaises stationnées à Djibouti dans le cadre du traité de coopération en matière de défense signé le 21 décembre 2011 par les deux pays”.

Pour autant, les échanges ne se sont pas uniquement focalisés sur ce point puisque Zakaria Cheik Ibrahim et François Lecointre ont également évoqué un partenariat resserré destiné “à moderniser l’outil de défense djiboutien ainsi que ses déploiements extérieurs”. Des déploiements qui ont d’ailleurs porté leurs fruits au sein de la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), n’a pas manqué de saluer F. Lecointre.

Pour rappel, la France a effectué l’année dernière près de 40 interventions auprès des forces armées djiboutiennes.

Source : French China 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président... Voir l'article

Chine : Pékin lorgne toujours plus sur le marché de l’or

Très actif, le géant asiatique pourrait rapidement obtenir la plus grande réserve d’or de la planète, devant la Russie. Selon... Voir l'article

  • Urgent

    Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

    Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son travail de sape contre le... Voir l'article

    Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

    Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une audience toujours plus élevée; le... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article