Washington veut réduire son déficit commercial avec la Chine

Publication: 16/03/2018

375 Mds$, tel est le montant du déficit commercial américain par rapport à la Chine en 2017. Washington attestant dans le même temps de 505 Mds$ d’importations en provenance de l’Empire du Milieu. Un gouffre abyssal que Donald Trump souhaite réduire rapidement, au risque de s’attirer les foudres de Pékin.

Le locataire de la Maison Blanche compte pour cela instaurer de nouvelles taxes douanières sur un volume d’importations équivalent à 60 Mds$. Et cela, dans le but de préserver l’emploi et la compétitivité des entreprises US. Cette stratégie viserait ainsi les secteurs de la technologie et des télécommunications. Et une centaine de produits chinois au total.

Selon La Croix, qui relaie l’information, “les Etats-Unis s’inquiètent particulièrement du système de coentreprises imposé par Pékin aux (sociétés) américaines. En contrepartie d’un accès au marché chinois, ces firmes doivent en effet partager avec des partenaires locaux une partie de leur savoir-faire technologique”.

Cette hypothèse a d’ailleurs été confortée très récemment par le nouveau conseiller économique de Trump, Larry Kudlow, qui s’est insurgé contre la politique commerciale internationale menée par la Chine, en totale inéquation avec les règles prônées par l’OMC. L’intéressé se dit ainsi favorable “à une coalition contre (l’ogre asiatique) regroupant de grands partenaires commerciaux et alliés“.

Une stratégie US peu lisible

Pour autant, l’administration Trump “s’emmêle un peu les pinceaux” dans ce dossier en raison de la promulgation la semaine dernière de taxes de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur les importations d’aluminium. Ces dernières touchant aussi bien la Chine que des alliés proches des Américains comme l’Union européenne, le Brésil ou la Corée du Sud…

Quoi qu’il en soit, Pékin n’a pas tardé à réagir en jouant elle aussi sur ce levier. “L’histoire montre que les guerres commerciales ne sont dans l’intérêt de personne. Malgré tout, si des événements indésirables survenaient, la Chine a l’intention de préserver ses droits légitimes”, a ainsi prévenu jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Pour rappel, la Chine est actuellement le premier créancier des Etats-Unis avec un portefeuille de 1180 milliards de dollars de bons du Trésor américain. De quoi voir l’avenir sereinement…

Source : La Croix 

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes.... View Article

Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le... View Article

Dénucléarisation : la Corée du Nord s’offusque des exigences américaines

La visite samedi à Pyongyang du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, devait logiquement surfer sur l’accord de dénucléarisation complète de la... View Article

La plus grande base aéronavale américaine menacée d’ici la fin du siècle

Norfolk – la plus grande base aéronavale américaine située sur la Côte Atlantique dans l’Etat de Virginie – pourrait être... View Article

  • Urgent

    Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

    Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes. En réalité, le coût économique... View Article

    Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

    Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le Royaume. Trois entreprises sont particulièrement... View Article

  • personnalites

    Mali : les nouveaux avions de chasse d’IBK seraient inutilisables (Exclusif)

    Le 11 juillet dernier, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), réceptionnait sur la Base Aérienne 101 de Sénou, quatre aéronefs de type Super-Tucano en... View Article

    Conflit israélo-palestinien : le prince William évoque la Palestine en tant que pays

    Au lendemain d’une visite à Jérusalem où il s’est entretenu avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince William a poursuivi son périple régional mercredi... View Article

    Donald Trump obtient gain de cause pour son décret anti-immigration

    Le locataire de la Maison Blanche a remporté une âpre bataille politico-judiciaire mardi 26 juin avec la validation par la Cour suprême du “Muslim ban”.... View Article