Syrie : la CIA accusée par un espion rebelle d’avoir négligé la montée du djihadisme

Publication: 16/03/2016

Un espion de l’armée syrienne libre (ASL), plus connu sous le pseudonyme de “M”, a livré des confessions étonnantes au Monde. Ce dernier pointe du doigt la CIA qu’il accuse d’avoir délibérément ignoré de précieux renseignements transmis par les rebelles sur la montée du djihadisme lors de la révolution syrienne.

Ses propos sont édifiants et ciblent la mauvaise gestion américaine du dossier syrien, et cela dans son ensemble : « Du moment où Daech comptait vingt membres à celui où il en a compté vingt mille, nous avons tout montré aux Américains (…) Quand on leur demandait ce qu’ils faisaient de ces informations, ils répondaient de façon évasive, en disant que c’était entre les mains des décideurs. »

“M” révèle avec une pointe de sarcasme ses nombreux signaux alertes restés sans suite, et notamment une rencontre en Turquie avec l’ambassadeur US, Robert Ford : « Si vous n’arrêtez pas ce flot de terroristes, dans trois mois, même les Syriennes porteront la barbe » lui confiait-il à cette occasion.

L’homme précise avoir enrôlé une trentaine d’hommes disséminés sur l’ensemble des villes “à risque” (Jarablus, Al-Bab, Tal Abyad, Manbij, Rakka) afin de faire barrage à l’essor de plus en plus pressant de l’EI et du Front Al-Nosra : « Des étrangers qui venaient voler notre pays, nos droits et notre terre » souligne-til. Pour cela, l’espion avait budgété une somme de 30 000 euros par mois, mais il avoue avec grand dépit n’avoir reçu que le tiers de la part des autorités américaines.

D’autre part, les informateurs de l’ASL ne faisaient pas qu’écouter aux portes. Ils effectuaient aussi de la reconnaissance de terrain, parfois très risquée.

“M” étaye ses propos en évoquant une photographie, prise au téléobjectif, d’un camp d’entraînement, dans le nord de la province de Lattaquié, fréquenté par des djihadistes étrangers : « Je l’ai évidemment transmise à mes contacts occidentaux, avec les coordonnées GPS, mais je n’ai eu aucun retour (…) Des agents à moi ont aussi réussi à se procurer des numéros de téléphone de responsables de Daech, des numéros de série d’appareils satellites et même des adresses IP. Mais là encore, zéro retour. »

L’espion révèle enfin que l’Etat Islamique aurait pu être chassé de la province d’Alep en 2014 et la ville antique de Palmyre sauvée parallèlement, si les USA avait été plus méticuleux avec ces informations.

Source : Le Monde

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Le Qatar et les États-Unis amplifient leur coopération militaire

Doha et Washington travaillent sur des projets d’agrandissement de la base aérienne d’al-Udeid, sur laquelle sont stationnés 10 000 militaires américains.... View Article

Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès... View Article

Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère... View Article

Scandale de surfacturation : le gouvernement d’IBK persiste et signe

Alors que le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), affrontera l’opposant Soumaïla Cissé, au second tour de l’élection présidentielle malienne,... View Article

  • Urgent

    Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

    Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès 2070. En cause, l’augmentation progressive... View Article

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

  • personnalites

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

    Donald Trump est-il passé maître en matière de désinformation ?

    La stratégie de Donald Trump serait-elle placée sous le signe de la désinformation ? C’est en tout cas ce qu’affirme le Washington Post qui a... View Article

    Le cas de l’Afghane, Taibeh Abbasi, fait débat en Norvège

    Alors que l’Afghanistan brille toujours par son insécurité chronique, les civils ayant réussi à fuir la violence et à rejoindre un pays plus sûr sont... View Article