Nucléaire : Washington attend des gestes forts de la part de Pyongyang

Publication: 16/02/2018

Les Etats-Unis ont annoncé qu’ils étaient prêts à discuter avec le régime nord-coréen dans le seul et unique cas où Pyongyang envoyait des signes forts quant à sa volonté de remodeler son programme nucléaire.

L’information a été officialisée par la chaîne CBS qui a obtenu un entretien exclusif avec le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, dont la diffusion aura lieu dimanche 18 février. “Mon travail est de m’assurer que les Nord-Coréens savent que nous gardons nos canaux (de communications) ouverts”, affirme ainsi l’intéressé.

Avant d’ajouter qu’aucune démarche ne sera entreprise par Washington sur la problématique nucléaire tant que Kim Jong-un ne se montrera plus collaboratif : “Je suis à l’écoute. Je ne renvoie pas beaucoup de messages parce que nous n’avons rien à dire jusqu’ici. Donc, j’attends que vous me disiez que vous être prêts à discuter.”

Une option militaire envisagée

Toutefois, dans l’hypothèse où le dossier resterait figé, Tillerson a admis que les tractations pourraient passer sur un plan plus militaire : “Nous n’avons pas de carotte pour les convaincre de parler, nous avons de gros bâtons et c’est ce qu’ils doivent comprendre”, a-t-il insisté, alors que les pressions économiques exercées l’année dernière n’ont pas donné les résultats escomptés.

Pour rappel, les Etats-Unis avaient obtenu en 2017 que le Conseil de sécurité des Nations unies impose à Pyongyang un embargo portant notamment sur ses exportations de charbon, de fer, da pêche et de textile. Mais aussi sur ses importations d’or noir vitales pour mener une activité domestique décente.

Source : Le Journal de Montréal

Article connexe :

Corée du Nord : Washington attend un geste de Moscou

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses... Voir l'article

Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et... Voir l'article

La Norvège abaisse sa production de pétrole pour 2019

Le premier producteur de pétrole du Vieux Continent a décidé d’abaisser sa production pour 2019, à l’image de l’Arabie saoudite... Voir l'article

Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se... Voir l'article

  • Urgent

    Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

    Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses ennemis héréditaires. Une poignée d’entre... Voir l'article

    Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

    Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et appels auprès du Conseil de... Voir l'article

  • personnalites

    Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

    Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence. “L’Etat... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article