Nucléaire : Washington attend des gestes forts de la part de Pyongyang

Publication: 16/02/2018

Les Etats-Unis ont annoncé qu’ils étaient prêts à discuter avec le régime nord-coréen dans le seul et unique cas où Pyongyang envoyait des signes forts quant à sa volonté de remodeler son programme nucléaire.

L’information a été officialisée par la chaîne CBS qui a obtenu un entretien exclusif avec le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, dont la diffusion aura lieu dimanche 18 février. “Mon travail est de m’assurer que les Nord-Coréens savent que nous gardons nos canaux (de communications) ouverts”, affirme ainsi l’intéressé.

Avant d’ajouter qu’aucune démarche ne sera entreprise par Washington sur la problématique nucléaire tant que Kim Jong-un ne se montrera plus collaboratif : “Je suis à l’écoute. Je ne renvoie pas beaucoup de messages parce que nous n’avons rien à dire jusqu’ici. Donc, j’attends que vous me disiez que vous être prêts à discuter.”

Une option militaire envisagée

Toutefois, dans l’hypothèse où le dossier resterait figé, Tillerson a admis que les tractations pourraient passer sur un plan plus militaire : “Nous n’avons pas de carotte pour les convaincre de parler, nous avons de gros bâtons et c’est ce qu’ils doivent comprendre”, a-t-il insisté, alors que les pressions économiques exercées l’année dernière n’ont pas donné les résultats escomptés.

Pour rappel, les Etats-Unis avaient obtenu en 2017 que le Conseil de sécurité des Nations unies impose à Pyongyang un embargo portant notamment sur ses exportations de charbon, de fer, da pêche et de textile. Mais aussi sur ses importations d’or noir vitales pour mener une activité domestique décente.

Source : Le Journal de Montréal

Article connexe :

Corée du Nord : Washington attend un geste de Moscou

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle... Voir l'article

Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter... Voir l'article

Le traité de 25 ans entre l’Iran et la Chine inquiète les Etats-Unis

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a signé une coopération stratégique d’une durée de 25 ans avec son... Voir l'article

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la... Voir l'article

  • Urgent

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

    La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter la libre circulation des citoyens... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article