Le rapprochement Suède-OTAN inquiète la Russie

Publication: 16/01/2018

Alors que Stockholm flirte de plus en plus avec l’OTAN, Moscou a décidé de monter au créneau pour prévenir la Suède des conséquences inhérentes à une telle alliance. 

Le média Sputnik se fait en effet écho des déclarations tenues récemment par l’ambassadeur russe à Stockholm concernant cette délicate problématique géopolitique sur fond de guerre froide.

Ainsi, Victor Tatarintsev a confirmé auprès de la presse locale que la position de Moscou vis-à-vis du géant scandinave varierait de façon exponentielle si ce dernier adhérait au Traité de l’Atlantique Nord :

“Il est clair que la Russie ne sauterait pas de joie à l’annonce d’une telle décision. Mais, ce serait la décision souveraine du peuple suédois”, a-t-il prévenu dans un premier temps… Avant de durcir le ton : “(Toutefois), si cette menace devenait réalité, nous devrions prendre des mesures pour nous protéger de l’attaque de l’OTAN à partir du territoire suédois.”

Un déséquilibre manifeste du jeu des alliances ?

L’intéressé a également signifié qu’il était préjudiciable qu’aucun expert russe n’ait été invité à la conférence suédoise « Peuple et Défense » consacrée aux questions de sécurité internationale et à laquelle participera le Secrétaire général de l’OTAN… Laissant entendre par la même occasion qu’il s’agissait d’un déséquilibre manifeste du jeu des alliances :

“Si j’avais été à la conférence, j’aurais demandé au commandant en chef des forces armées suédoises, Micael Bydén, et à d’autres pourquoi ils ne voulaient pas s’asseoir avec nos militaires à la table des experts”, a-t-il martelé, agacé.

Pour finir, V. Tatarintsev a milité pour que les relations commerciales entre les deux pays retrouvent une croissance plus conforme aux attentes russes, regrettant “qu’une grande partie des possibilités commerciales ne (soient) pas utilisées.”

Source : Sputnik

Articles connexes : 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a... Voir l'article

Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour... Voir l'article

Moscou “juge de paix” dans le dossier du nord syrien

Alors que le récent retrait américain au nord de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur... Voir l'article

Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

    Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour évoquer l’épineux dossier de la... Voir l'article

  • personnalites

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article