Ryanair retoquée par la CJUE sur son application permanente du droit du travail irlandais

Publication: 15/09/2017

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a sévèrement contrarié les plans de Ryanair en matière de management. Et pour cause, en vertu d’un arrêt rendu jeudi 14 septembre, l’entreprise low-coast ne pourra plus imposer le droit du travail irlandais au personnel navigant qui exerce ailleurs sur le Vieux continent.

Selon le site Capital, la Cour a donné raison “à des membres du personnel de cabine de la compagnie irlandaise basés à l’aéroport de Charleroi (…) Ces derniers avaient saisi la justice locale en 2011 afin que leur soit appliqué le droit du travail belge, jugé plus protecteur que la législation irlandaise.”

Les cartes sont redistribuées

Il s’agit d’une sérieuse déconvenue pour Ryanair qui avait toujours affirmé que le droit irlandais s’appliquait à l’ensemble de ses salariés. Pour autant, les conclusions de la CJUE n’ont rien d’illogique en soit :

“S’agissant des litiges relatifs au contrat de travail, les règles européennes concernant la compétence judiciaire ont pour objectif de protéger la partie contractante la plus faible”, tranchent les magistrats dans un premier temps.

Avant de rappeler dans la foulée que “ces règles permettent au travailleur d’assigner en justice son employeur devant la juridiction qu’il considère comme étant la plus proche de ses intérêts, en lui reconnaissant la faculté d’agir notamment devant les tribunaux de l’État membre dans lequel l’employeur a son domicile ou devant le tribunal du lieu dans lequel le travailleur accomplit habituellement son travail.”

Dans cette affaire, c’est la base d’affectation des salariés qui a été prise en compte par la juridiction, c’est à dire Charleroi. Le droit belge s’appliquera donc automatiquement pour les requérants.

Source : Capital

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article