Hongrie : après la Serbie, le gouvernement érige un mur anti-migrants avec la Roumanie

Publication: 15/09/2015
La Hongrie érige un mur anti-migrants avec la Roumanie

La Hongrie érige un mur anti-migrants avec la Roumanie (crédit : Flickr)

Un mécanisme permanent et obligatoire chargé de répartir les réfugiés dans les nations de l’Union a été proposé, le 4 septembre, par Paris et Berlin. Cette proposition n’est absolument pas au goût du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, dont le pays a déjà érigé une large clôture de 175 km le long de la frontière avec la Serbie pour endiguer l’afflux de migrants. Cette fois, l’homme fort du gouvernement local s’attaque à la frontière roumaine.

Les motivations de Viktor Orban sont très claires : « Ce phénomène (de migration) menace les racines chrétiennes de l’Europe qui doit avant tout contrôler ses frontières avant de décider d’accueillir des candidats à l’asile. » Le ministre des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a annoncé que « la nouvelle clôture est appelée à s’étendre sur une surface raisonnable entre les points de jonction des frontières serbe, hongroise et roumaine. » Ce dernier a toutefois ajouté que « cette mesure est nécessaire étant donné que les passeurs pourraient changer leur route en raison de la clôture existante à la frontière serbo-hongroise (…) Une partie de la pression migratoire pourrait ainsi se diriger vers la Roumanie. »

La Hongrie souhaite s’appuyer sur le fait que la Roumanie, bien que membre de l’UE, ne fasse pas partie de l’espace Schengen qui interdit l’entrave à la libre-circulation des personnes au sein de l’Union.

Source : The Huffington Post

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La Russie compte doter ses sous-marins nucléaires de missiles hypersoniques

Le Kremlin continue de moderniser sa force de frappe. Les autorités russes comptent en effet doter d’ici 2020 leurs huit... Voir l'article

Les États-Unis renforcent leur partenariat militaire avec le Sénégal

Le partenariat militaire entre le Sénégal et les États-Unis existe de longue date, mais il ne cesse de s’approfondir. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article