Hongrie : après la Serbie, le gouvernement érige un mur anti-migrants avec la Roumanie

Publication: 15/09/2015
La Hongrie érige un mur anti-migrants avec la Roumanie

La Hongrie érige un mur anti-migrants avec la Roumanie (crédit : Flickr)

Un mécanisme permanent et obligatoire chargé de répartir les réfugiés dans les nations de l’Union a été proposé, le 4 septembre, par Paris et Berlin. Cette proposition n’est absolument pas au goût du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, dont le pays a déjà érigé une large clôture de 175 km le long de la frontière avec la Serbie pour endiguer l’afflux de migrants. Cette fois, l’homme fort du gouvernement local s’attaque à la frontière roumaine.

Les motivations de Viktor Orban sont très claires : « Ce phénomène (de migration) menace les racines chrétiennes de l’Europe qui doit avant tout contrôler ses frontières avant de décider d’accueillir des candidats à l’asile. » Le ministre des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a annoncé que « la nouvelle clôture est appelée à s’étendre sur une surface raisonnable entre les points de jonction des frontières serbe, hongroise et roumaine. » Ce dernier a toutefois ajouté que « cette mesure est nécessaire étant donné que les passeurs pourraient changer leur route en raison de la clôture existante à la frontière serbo-hongroise (…) Une partie de la pression migratoire pourrait ainsi se diriger vers la Roumanie. »

La Hongrie souhaite s’appuyer sur le fait que la Roumanie, bien que membre de l’UE, ne fasse pas partie de l’espace Schengen qui interdit l’entrave à la libre-circulation des personnes au sein de l’Union.

Source : The Huffington Post

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le départ des salariés : une menace informatique pour les entreprises ?

Les départs de salariés peuvent être la cause de lourds soucis pour leur ex-employeur. Et pour cause, ces derniers bénéficient... Voir l'article

La Corée du Sud reconduit le GSOMIA

La Corée du Sud va prolonger l’Accord d’échange d’informations militaires stratégiques (GSOMIA) signé en 2016 avec le Japon et les... Voir l'article

Le Liban s’enfonce dans la crise

Plus d’un mois après le début du mouvement de contestation, le Pays du Cèdre est dans l’impasse. Les manifestants exigent... Voir l'article

Le passage d’un porte-avions chinois à proximité des côtes taïwanaises inquiète Taipei

Le deuxième porte-avions de la marine chinoise, qui ne porte pas encore de nom et n’est toujours pas diplomatiquement actif,... Voir l'article

  • Urgent

    Après son départ de Syrie, Washington applique un dispositif “anti-Damas”

    Désormais peu présents sur le territoire syrien, les Etats-Unis ne veulent pas s’offrir un nouveau camouflet sur les droits de l’Homme après l’épineux dossier opposant... Voir l'article

    Le départ des salariés : une menace informatique pour les entreprises ?

    Les départs de salariés peuvent être la cause de lourds soucis pour leur ex-employeur. Et pour cause, ces derniers bénéficient parfois toujours d’un accès à... Voir l'article

  • personnalites

    Turquie : l’interminable chasse aux sorcières gülenistes

    L’agence de presse officielle Anatolie annonce que la justice turque a ordonné le placement en détention de 133 militaires. Ces derniers sont soupçonnés d’être liés... Voir l'article

    Japon : Shinzo Abe obtient le record de longévité en tant que Premier ministre

    Shinzo Abe dépasse ainsi ce mercredi 20 novembre Taro Katsura, trois fois Premier ministre de l’Archipel entre 1901 et 1913. L’intéressé atteint désormais 2287 jours... Voir l'article

    Bénin : le vrai-faux dialogue politique de Patrice Talon

    Le chef de l’Etat a initié un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise née du dernier scrutin législatif, qui s’est tenu... Voir l'article