Syrie : un hôpital de MSF visé par des bombardements

Un hôpital soutenu par Médecins sans frontières et situé dans la province d’Idlib, au nord de la Syrie, a été détruit au cours d’une attaque ce matin, a condamné l’ONG sur son site Internet. Le bilan provisoire est de 19 morts.

Massimiliano Rebaudengo, chef de mission MSF, ne trouvait pas de mot pour décrire l’ampleur de la tragédie : « Il s’agit d’une attaque délibérée contre une structure de santé. La destruction de cet hôpital prive d’accès aux soins les quelque 40 000 personnes vivant dans cette zone de conflit ouvert. »

L’établissement aurait été touché par quatre roquettes poursuit l’Organisation qui souligne que huit membres du personnels sont encore portés disparus. Pour rappel, MSF soutient cette structure depuis septembre 2015, notamment en l’approvisionnant en matériels médicaux et en couvrant ses coûts de fonctionnement.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a annoncé dans la foulée que la coalition russio-syrienne pourrait être l’auteure des bombardements. D’autres frappes (vraisemblablement russes) ont visé parallèlement la ville rebelle d’Azaz et une localité mitoyenne, faisant au total 10 morts dont trois enfants, rajoute pour sa part Le Figaro.

A suivre…

Source : MSF et Le Figaro

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.