Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

Publication: 14/11/2019

Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les forces kurdes de Syrie (FDS), la Russie, alliée de Damas, s’était proposée de jouer les médiateurs dans ce dossier explosif. Moscou s’est ainsi rapidement entendu avec Ankara pour préserver l’intégrité territoriale de la République syrienne dans la zone. De son côté, le président turc, Recep Erdogan, a obtenu du Kremlin de mettre à distance respectable l’ennemi intime kurde de la frontière turco-syrienne.

Face à ce postulat, les forces de Vladimir Poutine poursuivent donc logiquement leur hégémonie sur le territoire syrien. Une expansion qui passe de facto par le Nord-Est… Et l’installation d’une base militaire sur le périmètre délaissé par Washington au détriment de son allié kurde.

Pour autant, selon RFI, il ne s’agit officiellement (pour le moment) que d’une installation d’un bureau de commandement aérien pour faciliter la couverture des patrouilles conjointes effectuées avec l’armée turque le long de la frontière.

(Toutefois), la présence russe deviendra permanente. Auparavant, les hélicoptères étaient contraints d’effectuer de longues rotations. (Et cela), depuis une base aérienne située sur le littoral syrien, à quelque 500 kilomètres de là”.

Enfin, il est important de noter “qu’outre les hélicoptères et le système de défense Pantsir, cette base (abritera) des véhicules de transports au sol ainsi qu’un poste médical”.

A suivre…

A lire aussi :

Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article