Paris veut concurrencer Londres sur le marché de l’or

Publication: 14/11/2018

Alors que les banques centrales européennes passent depuis des décennies par “le Loco London” pour réaliser des transactions avec de l’or – Londres étant le deuxième mastodonte mondial du secteur derrière New York (“Comex”) avec des réserves de 115 milliards d’euros de barres – la banque de France compte sur les incertitudes liées au Brexit pour rabattre les cartes dans ce dossier.

L’institution entend en effet s’associer avec la banque américaine, JP Morgan, afin de créer un nouveau marché de l’or. Et s’inscrire de facto dans une alliance crédible capable de suppléer l’ogre britannique.

“Ils sont convaincus que le Brexit va changer les choses et ils veulent en être”, confirme ainsi une source proche du dossier, relayée par BFM.

De son côté, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, avait déjà lancé un pavé dans la marre en mai dernier. Ce dernier avait alors affirmé que le Brexit donnerait naissance à de nombreuses opportunités sur lesquelles la BdF devra capitaliser :

 “Il n’y aura pas je crois une seule “City” continentale demain, mais un réseau intégré polycentrique avec une spécialisation par pôles de compétence. Paris dispose (en l’occurrence) de nombreux atouts (à faire valoir) pour devenir un pôle majeur de financement des entreprises et de l’innovation en Europe.”

Affaire à suivre…

Article connexe : 

Les BRICS souhaitent créer une bourse mondiale de l’or

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

Aluminium chinois : des mesures protectionnistes pour quoi faire ?

Si l’administration américaine a récemment supprimé les tarifs douaniers frappant les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Mexique et... Voir l'article

  • Urgent

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

    Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

    Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article