Tunisie : un jeune berger décapité par des djihadistes

Drapeau tunisien

Un jeune berger tunisien a été égorgé puis décapité froidement par un groupe de djihadistes alors que ce dernier faisait paître ses moutons a annoncé le ministère de l’Intérieur. Le meurtre n’a toutefois pas encore été revendiqué.

« Un groupe terroriste a intercepté deux bergers au Mont Meghila et coupé la tête de l’un d’entre eux avant de la remettre au second, âgé de 14 ans, pour qu’il la rapporte à sa famille », a déclaré Walid Louguini, responsable des médias au ministère.

Le frère de la victime Mohamed affichait, de son côté, un total désarroi devant le manque « d’initiatives » des autorités locales : « C’est la première fois dans l’histoire que la tête de quelqu’un passe la nuit dans un frigo et son corps dans la montagne. (…) Est-ce concevable? Où est la police ? Où est l’armée ? (…) On les a appelées à 17H00, ils nous ont dit, on ne monte pas. »

Le Premier ministre Tunisien, Habib Essid, a d’ailleurs reconnu cet état de fait : « Nous avons pris les mesures nécessaires, un peu tard il est vrai (…) Mabrouk a été tué seulement pour avoir refusé de livrer ses bêtes aux jihadistes. »

Source : Jeune Afrique

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.