Turquie : les premières sanctions tombent après le double attentat-suicide d’Ankara

Publication: 14/10/2015
Le traumatisme est palpable à Ankara

Le traumatisme est palpable à Ankara

Les autorités turques ont dévoilé les premières sanctions faisant suite à l’attentat le plus meurtrier du pays, le 10 octobre dernier. Trois responsables de la police d’Ankara ont donc été suspendus, une obligation pour le président en place, Recep Tayyip Erdogan, de plus en plus critiqué alors que les législatives approches à grands pas.

Le chef de l’exécutif a annoncé l’ouverture d’une enquête du Conseil d’inspection de l’À‰tat (DDK) « pour identifier d’éventuels manquements à la sécurité avant l’attentat. » Et pour cause, le bilan provisoire de l’attentat est dramatique : 97 morts et plus de 500 blessés.

Pour l’homme fort du gouvernement, toute transparence doit impérativement être faite dans cette affaire : « Il a dû sans conteste y avoir une faute, une défaillance à un certain moment. De quelle importance ? Ce sera clair après l’enquête. » Ce dernier conclut d’ailleurs avec une grande fermeté : « S’il y a eu la moindre négligence, alors le premier ministre et les autorités compétentes prendront les mesures nécessaires. Personne ne doit en douter. »

La tension est à son paroxysme dans la capitale turque, car Erdogan est également suspecté par une partie de l’opposition d’avoir délibérément négligé la sécurité des partisans de la cause kurde, visés entre autre, par l’attaque. Ces derniers devaient manifester contre la reprise récente des affrontements entre l’armée et les rebelles kurdes.

Source : La presse.ca

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article