Turquie : les premières sanctions tombent après le double attentat-suicide d’Ankara

Publication: 14/10/2015
Le traumatisme est palpable à Ankara

Le traumatisme est palpable à Ankara

Les autorités turques ont dévoilé les premières sanctions faisant suite à l’attentat le plus meurtrier du pays, le 10 octobre dernier. Trois responsables de la police d’Ankara ont donc été suspendus, une obligation pour le président en place, Recep Tayyip Erdogan, de plus en plus critiqué alors que les législatives approches à grands pas.

Le chef de l’exécutif a annoncé l’ouverture d’une enquête du Conseil d’inspection de l’À‰tat (DDK) « pour identifier d’éventuels manquements à la sécurité avant l’attentat. » Et pour cause, le bilan provisoire de l’attentat est dramatique : 97 morts et plus de 500 blessés.

Pour l’homme fort du gouvernement, toute transparence doit impérativement être faite dans cette affaire : « Il a dû sans conteste y avoir une faute, une défaillance à un certain moment. De quelle importance ? Ce sera clair après l’enquête. » Ce dernier conclut d’ailleurs avec une grande fermeté : « S’il y a eu la moindre négligence, alors le premier ministre et les autorités compétentes prendront les mesures nécessaires. Personne ne doit en douter. »

La tension est à son paroxysme dans la capitale turque, car Erdogan est également suspecté par une partie de l’opposition d’avoir délibérément négligé la sécurité des partisans de la cause kurde, visés entre autre, par l’attaque. Ces derniers devaient manifester contre la reprise récente des affrontements entre l’armée et les rebelles kurdes.

Source : La presse.ca

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article