Erdogan exige davantage d’aides de Bruxelles dans la gestion des flux migratoires

Publication: 14/09/2019

Le président turc estime que les aides octroyées par l’Union européenne à la Turquie pour contrôler les flux migratoires méditerranéens ne suffisent plus à enrayer ce cycle infernal. Recep Erdogan a donc menacé Bruxelles d’inonder le Vieux Continent de migrants si sa demande restait lettre morte.

Selon le site Valeur Actuelle, “cette déclaration coïncide avec l’arrivée, la semaine dernière, de 13 embarcations de fortune qui ont débarqué en quelques heures plus de 540 migrants sur l’île de Lesbos“. Dans les faits, cette île se trouve en première ligne pour gérer l’arrivée de réfugiés transitant par la Turquie. Et cela, en raison de sa position géographique.

Par ailleurs, cet événement n’est pas sans rappeler “le cauchemar de l’été 2015, au cours duquel plus d’un million de personnes avaient traversé la Grèce. A cette époque, l’UE avait conclu un accord avec la Turquie afin de maîtriser les flux”.  A savoir : un deal à 6 milliards d’euros, dont une énorme partie (5,6) a déjà été versée à Ankara.

Néanmoins, pour le chef d’Etat turc, cette béquille ne suffit pas ou plus pour remplir cette délicate mission. Ce dernier exige donc “une rallonge” au risque “d’ouvrir les valves” si il n’obtient pas gain de cause dans ce dossier explosif.

Athènes tremble

Du côté de la Grèce, on ne satisfait bien entendu pas de ce jeu du chat et de la souris. Athènes mise en effet beaucoup d’espoir sur “la proposition franco-allemande de durcissement des accords de Dublin, le règlement européen du droit d’asile. Ces nouveaux éléments, qui seront soumis aux votes des députés européens en fin d’année, prévoient (concrètement) plus de fonds pour la Turquie. Mais aussi des mesures plus sévères sur le respect de la répartition des migrants”.

A suivre…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Au Tigré, des milliers de réfugiés et des massacres

Mékélé, la capitale de la province du Tigré qui a fait sécession avec le pouvoir central d’Addis-Abeba, serait désertée par... Voir l'article

Covid 19 : Gazprom annonce des pertes record au 3ème trimestre

Le géant russe, Gazprom, fait logiquement les frais de la pandémie et annonce des pertes nettes de 2,7 milliards d’euros... Voir l'article

La reconnaissance faciale en temps réel déjà testée en France au mépris des droits des citoyens

La reconnaissance faciale en temps réel des citoyens n’est plus un fantasme sur le sol hexagonal. France Inter révèle que... Voir l'article

La Direction générale de l’aviation civile met un stop à la 5G

Le ton monte entre les opérateurs 5G et la Direction générale française de l’aviation civile, confirme le site Kulture Geek.... Voir l'article

  • Urgent

    Au Tigré, des milliers de réfugiés et des massacres

    Mékélé, la capitale de la province du Tigré qui a fait sécession avec le pouvoir central d’Addis-Abeba, serait désertée par le FLPT. Mais rien n’indique... Voir l'article

    Covid 19 : Gazprom annonce des pertes record au 3ème trimestre

    Le géant russe, Gazprom, fait logiquement les frais de la pandémie et annonce des pertes nettes de 2,7 milliards d’euros entre les mois de juillet... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Au Tigré, des milliers de réfugiés et des massacres

    Mékélé, la capitale de la province du Tigré qui a fait sécession avec le pouvoir central d’Addis-Abeba, serait désertée par le FLPT. Mais rien n’indique... Voir l'article

    L’annonce de l’efficacité à 90% du vaccin Pfizer fait le bonheur de ses dirigeants

    L’officialisation en grandes pompes de l’efficacité à 90% du vaccin anti-Covid du laboratoire Pfizer a permis au président du géant américain, Albert Bourla, et sa... Voir l'article

    Hausse de l’indemnité logement des députés : A quoi joue le gouvernement ?

    Alors que la pandémie Covid-19 pulvérise peu à peu l’économie hexagonale, la hausse de l’indemnité logement des députés de 900 à 1200 euros, décidée par... Voir l'article