Corée du Nord/Nucléaire : l’ONU cherche toujours une sanction adéquate contre Pyongyang

Publication: 14/09/2016

L’envoyé spécial américain sur le dossier nucléaire nord-coréen, Sung Kim, a annoncé ce mardi qu’une sanction des Nations Unies pourrait intervenir très prochainement contre le régime de Kim Jong-Un qui multiplie les provocations nucléaires contre la Corée du Sud et les USA.

Ce dernier a révélé que “le dernier essai nucléaire de Pyongyang (le plus puissant jamais réalisé), en date du 9 septembre, avait renforcé la volonté de la communauté internationale de tenir la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour responsable.”

Il a également souligné que le Conseil de sécurité de l’ONU pourrait hausser sensiblement le ton sur ce dossier, las que ses menaces restent lettre morte : “Nous nous devons de prendre de nouvelles sanctions pour montrer à la Corée du Nord qu’il y aura de graves conséquences pour ses actes illégaux et dangereux.”

Kim Jong-Un a toutefois immédiatement répliqué en indiquant que son pays ne se plierait pas au chantage américain : “L’époque où les Etats-Unis pouvaient faire un chantage nucléaire unilatéral à la RPDC est révolue”, a-t-il martelé dans des propos relayés par le Rodong Sinmun, le média officiel gouvernemental.

Les mesures évoquées, qui concernent l’article 41 de la Charte de l’ONU, seront vraisemblablement économiques car le texte n’implique pas l’utilisation de la force armée. Pour rappel, l’Organisation avait déjà adopté à l’unanimité, mercredi 2 mars, un texte qui alourdit de manière significative les sanctions commerciales contre la RPDC.

Les nations membres sont donc désormais tenues d’inspecter toutes les marchandises en provenance ou à destination de la Corée du Nord et d’interdire l’accès à leurs ports à tout navire suspecté de transporter des cargaisons illicites. Il leur est également imposé de restreindre de façon significative les exportations de charbon, de fer et de minerai de fer sauf si les revenus générés sont utilisés pour la subsistance de la population nord-coréenne.

Pour rappel, Kim Jung-Un n’en est pas à son premier effet d’annonce, puisque le 6 janvier dernier, il proclamait en grande pompe le succès d’un test d’une bombe thermonucléaire miniaturisée. Le Monde soulignait alors qu’il s’agissait « du quatrième test nucléaire mené par le régime depuis 2006, et la première utilisation de ce type de bombe, bien plus puissantes que les bombes A utilisées jusqu’à présent par ce pays, qui recourent à la fission générée par les seuls uranium ou plutonium. »

Sources : Yonhap et Le Monde

Articles connexes :

 

Corée du sud : vers un déploiement local du système de défense antimissile THAAD ?

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article