Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Publication: 14/07/2019

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences contre les civils persistent contre vents et marées sur le territoire.

La fin de l’été 2018 devait permettre aux deux protagonistes de l’échiquier politique local d’enterrer la hache de guerre et de repartir sur de nouvelles bases. Comment ? Par la formation d’un gouvernement d’union nationale offrant à R. Machar l’opportunité de retrouver son poste de vice-président à Juba.

Malheureusement, la concrétisation de l’accord sur le terrain tarde à se dessiner et les civils continuent à en payer le prix fort. Et cela depuis décembre 2013, période à laquelle les luttes intestines ont pris une dimension tragique dans ce pays désormais en lambeaux.

Ainsi, selon Le Figaroqui relaie des chiffres publiés par les Nations unies – des hommes et femmes ont en effet été “délibérément et brutalement pris pour cibles dans de nouvelles violences dans l’Etat de Central Equatoria (Sud) où au moins 104 personnes ont (perdu la vie) dans des attaques contre des villages”.

Des annonces, peu d’actes

Pire l’ONU dénonce parallèlement le même nombre de femmes et de jeunes filles violées ou victimes d’autres violences sexuelles entre septembre 2018 et avril 2019. Sachant que “beaucoup d’entre elles ont été enlevées par des groupes armés pour devenir des épouses”.

Dans les faits, les Sud-Soudanais devront attendre le mois de novembre avant de goûter, éventuellement, à une période d’accalmie politique bien méritée. Puisque l’accord de paix ne pourra voir le jour, au mieux, avant cette date.

Pour information, les velléités de leadership opposant Kiir et Machar ont occasionné, depuis presque 6 ans, plus de 380 000 morts au total sur le territoire. Mais aussi poussé plus de 4 millions de Sud-Soudanais, soit près d’un tiers de la population, à quitter leur foyer.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après son départ de Syrie, Washington applique un dispositif “anti-Damas”

Désormais peu présents sur le territoire syrien, les Etats-Unis ne veulent pas s’offrir un nouveau camouflet sur les droits de... Voir l'article

Le départ des salariés : une menace informatique pour les entreprises ?

Les départs de salariés peuvent être la cause de lourds soucis pour leur ex-employeur. Et pour cause, ces derniers bénéficient... Voir l'article

Sans accompagnement juridique solide, une start-up court à sa perte

Nicolas Ivaldi, dirigeant du cabinet niçois, EY Ventury, est revenu pour La Tribune sur la nécessité d’intégrer au plus vite... Voir l'article

La bataille de l’or bleu entre Le Caire et Addis-Adeba décisive pour l’Egypte

L’imposant barrage éthiopien de la Renaissance sur le Nil Bleu, achevé à 70%, pourrait à terme durement impacter les ressources... Voir l'article

  • Urgent

    Après son départ de Syrie, Washington applique un dispositif “anti-Damas”

    Désormais peu présents sur le territoire syrien, les Etats-Unis ne veulent pas s’offrir un nouveau camouflet sur les droits de l’Homme après l’épineux dossier opposant... Voir l'article

    Le départ des salariés : une menace informatique pour les entreprises ?

    Les départs de salariés peuvent être la cause de lourds soucis pour leur ex-employeur. Et pour cause, ces derniers bénéficient parfois toujours d’un accès à... Voir l'article

  • personnalites

    Turquie : l’interminable chasse aux sorcières gülenistes

    L’agence de presse officielle Anatolie annonce que la justice turque a ordonné le placement en détention de 133 militaires. Ces derniers sont soupçonnés d’être liés... Voir l'article

    Japon : Shinzo Abe obtient le record de longévité en tant que Premier ministre

    Shinzo Abe dépasse ainsi ce mercredi 20 novembre Taro Katsura, trois fois Premier ministre de l’Archipel entre 1901 et 1913. L’intéressé atteint désormais 2287 jours... Voir l'article

    Bénin : le vrai-faux dialogue politique de Patrice Talon

    Le chef de l’Etat a initié un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise née du dernier scrutin législatif, qui s’est tenu... Voir l'article