Nucléaire : accord historique avec l’Iran

Publication: 14/07/2015

Douze ans de négociations ont été nécessaires pour qu’un compromis voit le jour sur le nucléaire iranien. L’accord entre les pays du G5 + 1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) et le géant asiatique est finalement intervenu le 14 juillet, à Vienne.

De lourdes restrictions ont été entérinées. La production d’uranium et de plutonium va être sévèrement encadrée (l’Iran ne pourra pas produire de plutonium à vocation militaire). Les inspections sur place vont être également considérablement renforcées. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pourra vérifier pendant vingt ans le parc de centrifugeuses et pendant vingt-cinq ans la production de concentré d’uranium.

L’Iran n’est pas en reste puisqu’elle a obtenu la levée de plusieurs sanctions (ONU, USA, Europe) qui handicapaient le pays dans son développement. Les secteurs de la finance, de l’énergie et du transport vont pouvoir trouver un second souffle à partir de 2016. Les six résolutions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies contre l’Iran depuis 2006 suivront progressivement la même voie.

L’embargo sur les armes est quant à lui reconduit : les sanctions relatives aux missiles balistiques et aux importations d’armes offensives sont maintenues. Le transfert de matériel sensible susceptible de contribuer au programme balistique local sera interdit pendant 8 ans; un encadrement destiné à faciliter grandement le travail des inspecteurs.

Un point noir subsiste car le programme n’ordonne pas le démantèlement complet du nucléaire iranien prévu dans les négociations initiales. L’encadrement empêchera cependant Téhéran de se lancer clandestinement dans la course à la bombe atomique.

Source : Le Monde

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Le Qatar et les États-Unis amplifient leur coopération militaire

Doha et Washington travaillent sur des projets d’agrandissement de la base aérienne d’al-Udeid, sur laquelle sont stationnés 10 000 militaires américains.... View Article

Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère... View Article

Jordanie/Syrie : Amman peu enclin à rouvrir sa frontière avec Damas

Le ministère des Affaires étrangères jordanien a indiqué très récemment qu’Amman ne souhaitait pas rouvrir dans l’immédiat ses frontières avec... View Article

La Belgique refuse l’aide consulaire à ses ressortissants en péril dans des “Etats déconseillés”

Le ministère des Affaires étrangères belge ne plaisante pas avec les règles de sécurité. Bruxelles refuse en effet désormais l’aide... View Article

  • Urgent

    Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

    Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès 2070. En cause, l’augmentation progressive... View Article

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

  • personnalites

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

    Donald Trump est-il passé maître en matière de désinformation ?

    La stratégie de Donald Trump serait-elle placée sous le signe de la désinformation ? C’est en tout cas ce qu’affirme le Washington Post qui a... View Article

    Le cas de l’Afghane, Taibeh Abbasi, fait débat en Norvège

    Alors que l’Afghanistan brille toujours par son insécurité chronique, les civils ayant réussi à fuir la violence et à rejoindre un pays plus sûr sont... View Article