La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Publication: 14/06/2019

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la population locale, elle, ne l’entend pas de cette oreille et multiplie les coups de force pour inverser la tendance. 

En conséquence, une manifestation gigantesque aura lieu dimanche 16 juin en ce sens. Et cela, alors que les frondeurs étaient déjà plus d’un million dans les rues la semaine dernière pour protester contre ce “putsch législatif”. Du jamais-vu depuis 1997 (79 blessés, 11 arrestations).

Selon le JDD, qui relaie l’information, “les manifestants redoutent (en effet) que cette réforme nuise à l’image internationale et l’attractivité de (Hong Kong) en l’exposant à une justice chinoise opaque et politisée. (Et pour cause), l’Etat de droit et le système judiciaire hérités du colonisateur britannique sont un facteur essentiel de la réussite économique (domestique)”.

De leur côté, les autorités hongkongaises ont assuré que le texte polémique ne visera pas les opposants politiques de l’encombrant voisin. Le but premier étant “d’empêcher que la ville ne devienne un refuge pour certains criminels”. Une version qui ne convint absolument pas “les hussards”.

Une position ambiguë avec Pékin

Pour rappel, Hong Kong appartient à la Chine depuis 1997. Toutefois, “le port aux parfums” demeure radicalement différent du reste du géant asiatique en raison de son statut particulier.

Ce dernier découlant du principe « un pays, deux systèmes », qui permet à Hong Kong de conserver son système légal (common law), sa monnaie (dollar de Hong Kong), son système politique (multipartisme), ses équipes sportives internationales, ses lois sur l’immigration, son domaine internet (.hk), son indicatif téléphonique et son code de la route (conduite à gauche). Et cela, durant au moins 50 ans.

Article connexe : 

Hong Kong : une exposition annulée sous la pression de Pékin

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article