La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine auprès de 100 patients produirait une efficacité notable à même de contenir les effets du Covid-19.

Concrètement, ce traitement améliorait sensiblement l’état des poumons afin que le patient redevienne négatif au virus, relaie Ouest France. Sachant qu’il permettrait également de raccourcir la durée de la maladie et de bonifier la prise en charge clinique des patients. En outre, la chloroquine présente l’avantage de présenter un coût faible.

Mieux, le professeur a obtenu l’autorisation de tester le dérivé synthétique de la quinine prescrit depuis plusieurs décennies contre le paludisme, un parasite véhiculé par le moustique.

Une méthode qui dérange ?

Pour autant, la communauté scientifique maintient à ce stade un certain scepticisme par rapport à ce procédé. “Il faut faire attention car la chloroquine a un certain nombre d’effets indésirables : affections du système immunitaire, affections gastro-intestinales, nausées, vomissements, des troubles au niveau hépatique voire hématologique”, prévient ainsi le professeur Jean-Paul Giroud, l’un des spécialistes les plus reconnus en pharmacologie et membre de l’Académie nationale de Médecine.

Un sentiment partagé par François Maignen, docteur en pharmacie et spécialiste de santé publique : “Il faut avoir à disposition les protocoles basées sur la conduite de cette étude. Mais aussi les critères d’évaluation utilisés tout comme la population de patients… Et une fois les résultats disponibles, il faut une phase de publication pour que les données soient évaluées de façon critique.”

A suivre de près donc…

A lire aussi : Le coronavirus pourrait largement perturber le pèlerinage de La Mecque

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.