Paradis fiscaux : les Emirats arabes unis vont imposer les bénéfices des entreprises en 2023

Paradis fiscaux : les Emirats arabes unis vont imposer les bénéfices des entreprises en 2023

Considéré comme un paradis fiscal et une terre d’investissement extrêmement lucrative, le petit Etat du golfe Persique a décidé de serrer un peu la vis en imposant les entreprises sur leurs bénéfices dès juin 2023. De quoi s’éviter une place de choix sur la liste noire de nombreux pays et organisations de la planète qui voient d’un très mauvais œil la fuite de capitaux vers des terres plus hospitalières pécuniairement parlant.

Toutefois, pour préserver l’attractivité du pays, son taux sera faible, à 9 %, et il sera réservé aux entreprises dont les bénéfices dépassent 375.000 dirhams (environ 91 000 euros), souligne Le Figaro.

De son côté, Le Petit Journal précise que le Ministère des Finances a confirmé qu’il n’y aurait pas d’impôt sur les revenus pour les résidents, que ces derniers proviennent « de l’emploi, de l’immobilier et d’autres investissements, ou sur tout autre revenu gagné par des particuliers qui ne découle pas d’une entreprise ou d’une autre forme d’activité commerciale autorisée aux Emirats ».

  • Comment Dubaï est devenu riche sans pétrole ?

Articles en relation