Areva fait main basse sur deux gisements d’uranium au Groenland

Orano (anciennement Areva) a décroché le 4 février dernier deux permis d’exploration minière pour des gisements d’uranium, au sud-est et au sud-ouest du Groenland, pays constitutif du royaume de Danemark.

Selon le site Reporterre, qui relaie l’information, la zone concernée dépassé la barre des 3500 kilomètres carrés. Dans les faits, « Orano commencera ses travaux d’exploration dès cette année 2021. Il s’agira de mesures géophysiques réalisées depuis le ciel, d’observations sur le terrain et de prélèvements de surface effectués par les géologues du groupe ».

Le média ajoute « qu’après cette première phase d’exploration, une étude d’impact environnemental (interviendra), suivie d’évaluations plus poussées du potentiel des deux sites (…) Ce projet s’inscrit dans ce que Nicolas Maes, directeur des activités minières du groupe Orano, appelle une « politique d’exploration dynamique » avec des projets au Niger, au Kazakhstan, en Mongolie, au Canada et récemment en Ouzbékistan ».

Pour information, la pêche représente 95 % des exportations du Groenland. Par ailleurs, ce dernier présente un fort potentiel minier et pétrolier. Ses eaux côtières recèleraient en effet des réserves de pétrole équivalentes à la moitié de celles de la mer du Nord.

Articles en relation