One Planet Summit : Emmanuel Macron tire le signal d’alarme

Publication: 13/12/2017

Le président français a tenu à remuer le monde politique et la sphère de la finance verte lors du One Planet Summit qui se tenait hier en région parisienne. Pour ce dernier, les objectifs climatiques fixés lors de la COP 21 sont encore loin d’être atteints. 

“Une augmentation des températures pouvant aller jusqu’à 3,5 degrés se profile. On est en train de perdre la bataille car nous n’allons pas assez vite et c’est ça le drame. On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Nous aurons tous à rendre des comptes.”

C’est par ces mots emprunts de fatalisme que le locataire de l’Elysée a harangué l’auditoire de l’Île Seguin. Néanmoins, si la défection américaine de l’Accord de Paris est un coup dur, la Finance, qu’elle soit publique ou privée, présente les atouts nécessaires pour faire pencher la balance écologique du bon côté.

Tel est en substance le message qu’a voulu transmettre Emmanuel Macron trois semaines après la COP 23 de Bonn.

Le chef de l’Etat attend donc des résultats et vite : 

“Aujourd’hui, nous avons lancé la coalition des coalitions, celle des acteurs. Je propose de créer à l’issue de ce sommet la One Planet Coalition. (…) A la fin de l’année, on va lancer une plate-forme, un site One Planet, où chaque engagement sera recensé.”

… Ainsi qu’un échéancier :

“Je souhaite que chaque année nous nous retrouvions sous ce format. Nous avons besoin chaque année d’avoir une réunion de chantier. Merci d’avoir décidé collectivement de refuser le fatalisme, et de gagner cette bataille collectivement, avec détermination et avec force, en prenant des engagements et en les tenant !”

Bien que l’heure soit à la (re)motivation des troupes, certaines initiatives bienvenues ont tout de même agrémenté la soirée de quelques réjouissances. C’est le cas de la fondation de Bill Gates qui a promis d’investir “255 millions d’euros afin d’aider les agriculteurs d’Afrique et d’Asie à faire face au changement climatique, (tout en attirant) de nouveaux partenaires.”

Quant à Theresa May, Katrin Jakobsdottir ou Mark Rutte (respectivement les chefs de gouvernement britannique, islandais et néerlandais), ils n’ont répété, à la tribune, que des engagements déjà pris, tempère Libération.

Le média a toutefois relevé l’initiative mexicaine du président Neto qui a fait la promotion d’un nouveau marché carbone étendu au marché américain avec l’appui de la Californie et de l’Etat de Washington.

Pour conclure, E.Macron n’est pas en reste après avoir annoncé l’augmentation de l’aide à l’adaptation des pays les plus vulnérables au changement climatique. Celle-ci atteindra 1,5 milliard d’euros d’ici 2020, contre 1,2 actuellement.

Source : Libération  

Article connexe :

COP 23 : vingt pays tournent le dos au charbon

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a... Voir l'article

Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour... Voir l'article

Moscou “juge de paix” dans le dossier du nord syrien

Alors que le récent retrait américain au nord de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur... Voir l'article

Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

    Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour évoquer l’épineux dossier de la... Voir l'article

  • personnalites

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article