Gaz/Pétrole : la Norvège, grande gagnante de la guerre en Ukraine

Gaz/Pétrole : la Norvège, grande gagnante de la guerre en Ukraine

Alors que la volonté de l’Union européenne de trouver des alternatives à l’énergie russe, en raison du conflit ukrainien, a considérablement augmenté la demande et le prix du pétrole et du gaz, la Norvège, de son côté, s’en frotte les mains. Toutefois, le deuxième fournisseur de gaz naturel du continent repousse désormais les accusations selon lesquelles il profiterait de la guerre entre Moscou et Kiev, confirme Euronews.

Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki – qui compte sur la nation scandinave pour remplacer une partie du gaz que la Pologne obtenait de la Russie – a en effet déclaré que les « gigantesques bénéfices pétroliers et gaziers de la Norvège provoquaient indirectement la guerre ». Ce dernier a exhorté la Norvège à utiliser cette manne financière pour soutenir les pays les plus durement touchés, principalement l’Ukraine.

Dans les faits, le géant norvégien de l’énergie, Equinor, détenu majoritairement par l’État, a gagné quatre fois plus au premier trimestre par rapport à la même période l’an dernier. Le gouvernement a donc révisé ses prévisions de revenus des activités pétrolières à 933 milliards de couronnes norvégiennes (97 milliards d’euros) cette année, soit plus du triple de ce qu’il a gagné en 2021.

Le média précise que la plus grande partie sera acheminée vers l’énorme fonds souverain de la Norvège, le plus grand au monde. Et cela, pour soutenir la nation lorsque le pétrole s’épuisera.

Articles en relation