François Hollande et l’ambivalence des personnalités d’Obama et de Poutine

Publication: 13/04/2018

Dans son dernier ouvrage, « Les leçons du pouvoir », qui revient sur les coulisses de son quinquennat, François Hollande accorde un focus sur les personnalités de Vladimir Poutine et de Barack Obama qu’il a eu l’occasion de côtoyer à plusieurs reprises. Et force est de constater que l’ambivalence est bel et bien de rigueur. 

Les impressions sont parfois trompeuses, c’est un fait. L’image renvoyée par les médias concernant l’ex-locataire de la Maison Blanche et le chef du Kremlin – reconduit le 18 mars dernier pour un quatrième mandat – ne sont manifestement pas en adéquation avec le portrait dressé par François Hollande de ces deux icônes de la politique internationale.

L’intéressé décrit en effet B. Obama comme un personnage à deux facettes : “Une icône, une page d’his­toire, doublé d’un orateur excep­tion­nel, un intellectuel capable des raisonnement les plus charpentés. Mais qui en dehors de sa grande maîtrise de la communication en public s’avère en réalité froid et distant dans les réunions en petit comité, sa simpli­cité s’effaçant.”

Pire, le premier président américain noir de l’histoire aurait une approche « un peu particulière » des règles de la bienséance : “Il mange peu et soigne sa ligne. Il ne finit jamais ses desserts et, quand je lui fais servir un plateau de fromages, il coupe précau­tion­neu­se­ment un petit bout de chèvre qu’il aban­donne ensuite sur le bord de son assiette. Comme s’il crai­gnait de nous donner un avan­tage”, regrette-t-il.

A contrario, V. Poutine séduit beaucoup plus l’ancien leader du parti socialiste : “Un person­nage pour­tant coriace et à l’al­lure de fer”. Les confidences sont ainsi croustillantes, à l’image d’une rencontre à l’Ely­sée en plein crise ukrai­nienne, en 2014, qui aurait dû s’avérer épineuse :

“A son arrivée au Palais, mon regard se porte sur un sac isotherme qu’il tient à la main. Je découvre qu’il contient une bouteille de vodka qu’il veut nous faire parta­ger, veillant à ce qu’elle soit à la bonne tempé­ra­ture.

Le dîner se déroule alors de manière délicieuse avec cet invité au discours rafraichissant : “Il montre un fort bon appé­tit et rien ne paraît enta­mer sa bonne humeur”, confie F. Hollande. “Il multi­plie les toasts à la gloire de l’ami­tié franco-russe, de la victoire sur les nazis.”

“Tel est le diri­geant russe, froid et déter­miné, impré­vi­sible, et déli­cat”

Une autre rencontre marquera d’ailleurs fortement l’ex-chef d’Etat français. Il s’agit d’une escale qu’il effectuera en Russie en décembre 2014. Si cette dernière présentait un aspect formel de rigueur, F. Hollande avoue dans ses écrits avoir été une nouvelle fois surpris par V. Poutine : un homme sachant “trou­ver les formes et ménager ses surprises”. Cette anecdote porte sur la fin d’un entretien à rallonge. Mais là, une surprise l’attend :

“Une boîte est posée près de lui, mysté­rieuse. Il en sort soudain un docu­ment enve­loppé d’un embal­lage riche­ment orné. Je l’ouvre. C’est une lettre de Napo­léon écrite pendant la campagne de Russie. La pièce est rare. Poutine me dit l’avoir ache­tée lui-même auprès d’un collec­tion­neur. Il enten­dait marquer, par cette atten­tion à l’égard de la France ; le respect qu’il atta­chait à notre histoire commune (…) Tel est le diri­geant russe, froid et déter­miné, impré­vi­sible, et déli­cat”, conclut-il ainsi avec passion.

Source : VSD

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président... Voir l'article

Chine : Pékin lorgne toujours plus sur le marché de l’or

Très actif, le géant asiatique pourrait rapidement obtenir la plus grande réserve d’or de la planète, devant la Russie. Selon... Voir l'article

  • Urgent

    Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

    Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son travail de sape contre le... Voir l'article

    Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

    Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une audience toujours plus élevée; le... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article