Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

Publication: 13/03/2019

Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique – la Pologne a décidé d’investir 44 milliards d’euros dans la modernisation de son armée d’ici 2026. Et cela, pour acheter des avions de combat, des hélicoptères ou encore des sous-marins.

Selon le ministre de la Défense polonais, Mariusz Blaszczak, ce nouveau matériel rejoindra principalement l’est du pays, correspondant au flanc oriental de l’OTAN. Le gouvernement souhaite en effet se prémunir contre la stratégie régionale de Vladimir Poutine, particulièrement inquiétante depuis l’annexion russe de la Crimée en 2014. Sachant que le Kremlin est également accusé par Washington d’avoir violé le traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF).

Pour rappel, la Pologne, membre de l’OTAN depuis 1999, a déjà pris les devants dans ce dossier en sollicitant, en septembre dernier, une présence américaine permanente sur son territoire. Donald Trump avait alors révélé que les Etats-Unis ne fermeraient pas la porte aux négociations si les Polonais se montraient convaincants sur le plan financier.

Message reçu 5/5, puisque Varsovie proposa dans la foulée de consacrer jusqu’à 2 milliards de dollars aux frais de stationnement de l’oncle Sam.

Articles connexes :

Menace russe : les Etats baltes obtiennent gain de cause auprès de l’OTAN

Les USA ne rassurent pas les Européens lors de la conférence sur la sécurité de Munich

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article