Corée du Nord : Pyongyang garde le cap nucléaire

Publication: 13/02/2019

The Center for International Security and Cooperation (Université de Stanford) confirme dans un rapport publié ce mardi que la Corée du Nord poursuit son programme de nucléarisation. Et cela, au nez et à la barbe des Etats-Unis.

Le document précise que Pyongyang a produit durant l’année 2018 assez de matériel pour engendrer au moins sept bombes atomiques. Des images nucléaires seraient en effet de nature à confirmer cet état de fait. Au total, les experts évaluent l’arsenal nord-coréen entre 20 et 60 bombes.

Il est toutefois important de noter que les pressions américaines portent parallèlement leurs fruits dans ce dossier. Car “le gel des essais nucléaires et de missiles depuis 2017 signifie que le programme de développement nucléaire de la Corée du Nord représente moins une menace qu’à la fin 2017”, ajoute la structure.

Dans le même registre, la Maison Blanche et le régime totalitaire ont convenu récemment d’un deuxième sommet entre Donald Trump et Kim-Jong-un. Ce dernier se déroulera les 27 et 28 février prochains au Vietnam. Ce pays communiste présentant l’avantage d’entretenir de bonnes relations avec Washington et Pyongyang.

L’acte 1 placé sous le signe de la débâcle 

Pour information, « tourner la page du passé » était le leitmotiv du premier sommet organisé entre l’ex-magnat de l’immobilier et le maréchal nord-coréen. Néanmoins, le texte signé le 12 juin dernier à Singapour tient seulement sur une page et reste très vague dans ses formulations, y compris en termes de calendrier. Le document se contente en effet de reprendre de précédents engagements de Pyongyang, jamais mis en œuvre, et ne précise pas si la dénucléarisation doit être vérifiable et irréversible, comme le réclament les Etats-Unis.

De son côté, le média spécialisé, 38 North, assure que Kim-Jong-un cherche au contraire à renforcer son arsenal nucléaire. C’est par exemple le cas à Yongbyon, le principal site nucléaire national, où les opérations se poursuivent (contre vents et marées)”.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article