Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

Publication: 13/02/2018

La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, s’est donc rendu lundi 12 février à Moscou pour obtenir l’appui de la Russie dans cette épineuse problématique.

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, le choix de Donald Trump d’offrir sur un plateau la ville sainte à Tel Aviv crée des tensions inexorables. Pire, Ramallah est totalement mis hors-jeu dans ce dossier. M. Abbas n’a donc d’autre choix que de trouver de puissants alliés pour rétablir le rapport de force dans le conflit israélo-palestinien. Son appel du pied envers Moscou entre ainsi pleinement dans cette logique. Tout comme son allocution auprès du leader du Kremlin :

“Vu l’atmosphère créée par les actions des Etats-Unis, nous refusons toute coopération avec Washington en tant que médiateur (…) En cas de rencontre internationale, nous demandons que les Etats-Unis ne soient pas les seuls médiateurs, mais en fassent seulement partie”, a-t-il affirmé sans concession.

Poutine se veut rassurant

V. Poutine de son côté s’est montré rassurant en indiquant que Moscou a toujours soutenu le peuple palestinien et continuera de le faire. Il a également ajouté s’être entretenu par téléphone avec Donald Trump sur le dossier Jérusalem et a confié qu’ils estimaient que la situation dépassait largement le cadre de paix attendu.

Ce dernier a toutefois confirmé qu’il était indispensable de connaitre les doléances palestiniennes avant de lancer des négociations diplomatiques en ce sens.

Pour rappel, M. Abbas abattra une carte très importante le 20 février prochain devant le Conseil de sécurité. A cette occasion, l’intéressé demandera une nouvelle fois à l’ONU de reconsidérer sa position vis-à-vis de la reconnaissance internationale insuffisante de la Palestine en tant qu’Etat.

Source : Swiss Info

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Irak veut se donner les moyens de l’auto-suffisance énergétique

Alors que l’Irak pourrait atteindre une auto-suffisance énergétique d’ici quatre ans au minimum, selon les experts, l’Etat ne compte plus... Voir l'article

L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de... Voir l'article

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

  • Urgent

    L’Irak veut se donner les moyens de l’auto-suffisance énergétique

    Alors que l’Irak pourrait atteindre une auto-suffisance énergétique d’ici quatre ans au minimum, selon les experts, l’Etat ne compte plus perdre de temps dans ce... Voir l'article

    L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

    Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de manière significative dans leur(s) activité(s).... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Florence Parly veut plus de femmes haut gradées

    La ministre française des Armées a confirmé jeudi 7 mars sa volonté de faire progresser la mixité au sein de l’institution militaire. Et cela, en... Voir l'article