L’annonce de l’efficacité à 90% du vaccin Pfizer fait le bonheur de ses dirigeants

L’officialisation en grandes pompes de l’efficacité à 90% du vaccin anti-Covid du laboratoire Pfizer a permis au président du géant américain, Albert Bourla, et sa vice-présidente, Sally Susman, de faire preuve d’un opportunisme particulièrement mesquin.

“A l’annonce de cette nouvelle fondamentale dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, la valeur de l’action Pfizer s’est envolée lundi 9 novembre de plus de 7%, tandis que celle de BioNTech, la compagnie allemande qui a co-développé le virus, a décollé de 13,91%. (Dans la foulée), A. Bourla a vendu 132 508 titres au prix de 41,94 dollars à Wall Street (bénéfice de 6 M$) . De son côté S. Susman, a fait de même, dans des proportions moindres : 43662 titres, pour 1,8 million de dollars”, souligne LCI.

Parallèlement, un porte-parole de la direction de Pfizer a expliqué que ces transactions entraient initialement dans un plan de désinvestissement périodique, mis en place par Bourla lorsque le titre aurait atteint un certain prix.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.